A l’avant garde : les sculptures en papier de Asya Kozina

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on RedditShare on TumblrBuffer this pageShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page
00a73731246849.569f5c58d106e
Création de Asya Kozina photographiée par Anastasia Andreeva

Elle est jeune, elle est russe et elle a de l’or dans les mains. Depuis quelques temps, Asya Kozina défraye la chronique artistique avec ses sculptures de papier, des sculptures immaculées dont la blancheur fait ressortir la structure complexe.

f1847431246849.569f5c58d6a89
Création de Asya Kozina photographiée par Anastasia Andreeva

Origami ? Dentelles ? Stylisme ? Difficile de trancher … ce qui est sûr, c’est que la demoiselle, elle, sait y faire en matière de scalpel et de pliage. Son coup de cutter est assuré, son imagination vive, son champ d’exploration large. Ses premières créations tenaient de la poupée, de la marionnette. Progressivement les volumes ont augmenté, la forme s’est courbée, jusqu’à devenir costume enroulé autour des corps.

c15d8831246849.569f5c58d3fac
Création de Asya Kozina photographiée par Anastasia Andreeva

Manchettes, cravates, bijoux, châles, puis robes ou perruques. La série consacrée aux coiffures exubérantes du XVIIIe siècle consacrent cet art de l’échafaudage fragile qu’un geste maladroit pourrait déchirer et réduire à néant. Elles constituent un tour de force et de patience qui frappe l’imaginaire.

Et plus si affinités

Pour suivre le travail de Asya Kozina, rendez-vous sur sa page Facebook et son port folio.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on RedditShare on TumblrBuffer this pageShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire