A l’avant garde : Leina Picto – Butterlight – 2015

tumblr_nzuv4ftSSd1sb7b0jo1_1280

Alors qu’elle produit ses œuvres à la Halle des Blancs Manteaux dans le cadre du salon Métamorphoses 2015, nous retrouvons l’univers à la fois magique, poétique et introverti de Leina Picto. Ce n’est pas vraiment l’histoire d’une découverte, plus une longue attente : voici deux ans, nous découvrions son travail dans l’intimité d’une maison où nous venions rencontrer un de ses proches. Au dessus d’une table, ses lépidoptères de papier ouvraient leurs ailes avec grâce et nonchalance, éclairant alentour d’un halo tranquille.

20151230_153108

Indifférents au monde matériel, ils s’élevaient vers les cieux. Éphémères et inoubliables comme les paroles inscrites dans leurs fibres. C’était il y a des jours, des mois, … la mémoire de l’objet est demeurée intacte. Nous avons laissé le temps, l’expérience, l’envie faire son œuvre. Et retrouvons Leina sous les arcades de métal, assise patiente et concentrée sous ses envolées de papillons papyrus.

20151230_153054

Lampes ou miroirs, ils incarnent l’ambivalence du mot, fragile et éternel, ce moment où l’esprit devient formulation, la pensée prend verbalement corps, … quand ils se découpent dans les pages des livres ou des magazines. Taillés dans des portées de musique, c’est la beauté du son façonné qu’ils subliment, symboliques de la force créative de l’être humain.

tumblr_nru757wWCm1sb7b0jo1_400

La psyché, cet fardeau éthéré et subtil, élévation qui toujours nous rattache à nous mêmes comme les fils qui retiennent le mouvement de ces essaims. A ce titre, la série « Radio days » constitue un choc : les fines ailes sont découpées dans des radios apportées par des amis, des connaissances ou des clients désireux de domestiquer leurs maladies ainsi mises à nu en les transformant en art.

La transparence du cliché, celle du corps traversé, les ombres incertaines de l’image, … l’ensemble produit un effet fascinant et menaçant à la fois, quelque chose du regard de Circé, du philtre de la sorcière, dont on ne devine les secrets qu’en s’approchant. Inattendu, ce détournement de matière redonne au concret médical la vigueur et le détachement de la poésie.

Et plus si affinités

Pour découvrir l’univers de Leina Picto, cliquez ici.

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire