A l’avant garde : Léa Schroeder

Cette semaine c’est une jeune graphiste designer qui s’impose dans la rubrique A l’avant garde. Puisant dans ses études et dans son expérience du luxe et de la scénographie, Léa Schroeder fonde son studio de création à cheval sur Paris et le Luxembourg. Si elle s’exprime sur l’espace plane du papier, ce sont ses céramiques qui nous intéressent aujourd’hui.

Très inspirée, la dame se saisit de ce support inattendu pour faire vivre ses imaginations. Carrelage, vases, assiettes, sculptures, chaque œuvre décline la technique du cloisonné, émaillé de couleurs vives, dans des compositions poétiques qui évoquent par certains côtés le trait de Cocteau ou d’Erté.

Le foisonnement des formes, animé par un sens évident du mouvement, laisse entrevoir, un profil, un regard, l’allure fière d’un pan, le velouté d’une rose. Exubérance des motifs naïfs, sagesse des vitraux du Moyen Age, chaque création affiche une immobilité trompeuse, comme pour observer le spectateur qui cherche à résoudre ces énigmes.

Cultures aborigène, africaine, mexicaine fusionnent ici dans un berceau d’influences et d’inspirations polychromes qui racontent en silence des mythes ancestraux, des contes pour grands enfants. Le toucher s’ajoute aux impressions, la douceur de la faïence, les modulations de la texture nervurée, pour compléter le charme de ces objets fascinants.

Et plus si affinités

https://www.leaschroeder.studio

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.