A l’avant garde : Laurent Huet – Smartphone

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on RedditShare on TumblrBuffer this pageShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Le smartphone, outil de malheur, miroir aux alouettes, Vanité moderne qui décuple notre orgueil, notre désir acharné et si humain d’être le nombril du monde. Malicieusement Laurent Huet revêt l’indispensable outil de notre narcissisme de peau et de poil. Une excroissance de notre être, charnel et suant, vibrant et chaud, sensuel et écœurant. Fascinant.

Spécialiste des effets spéciaux, Huet a ses heures perdues s’exprime par la sculpture, revêtant de derme les symboles du pouvoir que sont les armes et les portables. Homo faber dans toute son absurdité, avec les délires cauchemardesques du film Vidéodrome en contre point. Rien d’étonnant au final à ce que les productions pour le moins étranges et malsaines de Huet aient pris place dans le bric à brac bizarroïde du Cabinet des Curieux, posées précieusement comme des morceaux d’organe entre deux monstruosités anatomiques.

Quelque part, le cynisme de Huet annonce l’avenir … et s’en inquiète ? Les puces et autres implants tracent doucement leur route vers nos cerveaux qu’ils coloniseront dans un avenir plus ou moins proche, et ce smartphone de chair n’en est que la grinçante prophétie, un avertissement dérangeant au même titre que le pistolet qui complète cette série.

Et plus si affinités

http://www.curieux.paris/

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on RedditShare on TumblrBuffer this pageShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire