A l’avant garde : Laurent Chehere – Maisons volantes

Maisons volantes par Laurent Chehere

Jules Vernes, Albert Robida, Moebius, Hayao Miyazaki, Albert Lamorisse, Wim Wenders, Federico Fellini, Marcel Carné, Jean Cocteau … voici quelques unes des prestigieuses références que Laurent Chehere cite comme sources de sa série « Maisons volantes » … peut-être aurait-il pu ajouter Zola, Roald Dahl, Pierre Gripari, Caro et Jeunet ou Raymond Queneau ????

C’est que ses photos montages évoquent Paris par le prisme du conte et de la poésie, un regard tendre et fantaisiste sur les immeubles insalubres et les maisons en ruine des quartiers populaires … ou ce qu’il en reste, le reliquat décadent et magnifique d’une capitale en mutation, porteuse d’une Histoire riche et de la mémoire de vies anonymes qui transparaissent ici et là par les détails …

Des signes infimes, qui émaillent chaque cliché comme une énigme à déchiffrer avec attention, encore et encore, pour imaginer une farandole de récits épiques, drôles, rocambolesques, horrifiques selon l’humeur du moment et le parcours de chacun … Une traîne d’indices qui se détachent dans le ciel, tandis que ces constructions s’élèvent dans les airs comme des ballons abandonnés par un enfant …

Nostalgie d’un Paris oublié, d’une vie commune, de vieilles habitudes désuètes, tristesse et espoir d’une cité qui abrite la misère du monde, chaque photographie cache en elle une petite tragédie, la quête d’une vie meilleure, la volonté de changement, … un rêve d’élévation vers un peu plus de joie, de lumière, … de plénitude ?

Et plus si affinités

http://www.laurentchehere.com/laurentchehere.com/FLYING_HOUSES.html

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.