A l’avant garde : Johann Rousselot – Now Delhi, les trente désastreuses ?

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on RedditShare on TumblrBuffer this pageShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page
© Johann Rousselot / Signatures

Le jeu de mots est on ne peut plus clair : sous l’objectif de Johann Rousselot, la Nouvelle Delhi d’antan se projette dans un présent peu glorieux, entre modernisation à marche forcée, surpopulation et pollution. Habitat, axes routiers, transports, énergie, eau potable, tout est à revoir au plus vite et dans l’urgence tandis que la cité grossit monstrueusement.

Attirer plus de population ? Certes ! Mais plus cette dernière augmente, plus les problèmes s’accumulent et s’aggravent. Paradoxe des temps modernes, que Johann Rousselot place au centre de son travail de photographe avec un sens aigu de l’observation et de l’esthétique. Récompensé par le 4eme Prix Photo AFD/Polka, ce travail est actuellement exposé à la MEP et ce jusqu’à la fin janvier 2017.

Il est à scruter et méditer, car la cité indienne n’est qu’un exemple parmi tant d’autres des convulsions d’un tiers monde en émergence, avide de futur, de bien être, de progrès, mais dont les infrastructures et les moyens sont rares et obsolètes. Cette démarche artistique explique le soutien de l’Agence française de développement qui traite ces problématiques et désire les promouvoir auprès du grand public. Quoi de mieux que la photographie pour ce faire ?

Et plus si affinités

http://www.mep-fr.org/evenement/johann-rousselot/

http://www.johann-rousselot.com/fr/now-delhi/

Enregistrer

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on RedditShare on TumblrBuffer this pageShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire