A l’avant-garde : Catherine Noury – Poumon – 2011

Du fil, des torsades, des couleurs, … un poumon ?

En tissant ces alvéoles de laine, Catherine Noury s’érige en Parque Future. Elle rappelle que notre corps est un tissu, une tessiture, une toile repliée en multiples cellules et mystères.

On admire la précision et la complexité de l’entrelacs, la rythmique du labyrinthe respiratoire ainsi restitué. Un challenge de technicienne, un matériau inusité, une tridimensionnalité surprenante. Et la conscience soudaine que notre organisme est précieux.

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.