A l’avant garde : Adam

Ah voici un artiste qui pour le coup porte bien son nom ! Nous découvrons ses œuvres dans un grand éclat de rire, au sous-sol de la désormais familière galerie Sakura, plus spécifiquement au fil de l’exposition Super-Normaux II.

Donc nouvelle exploration du quotidien des super héros, entre petits bobos et grosses déprimes, … ou fantasmes de grandeur ??? C’est la carte qu’Adam le mystérieux abat via un ensemble de portraits où les figures héroïques avancent avec un naturel désarmant un appendice nasal à la Cyrano (ou à la Rocco Siffredi).

Le mélange est ô combien hilarant et chargé de sens, surtout quand Adam relooke Dark Vador, Batman … Hello Kitty ou Mickey. Ah cette bon dieu de libido, à l’œuvre dans es méandres cérébrales du créateur : le super héros devient-il la projection d’un manque sexuel ? Une revendication virile ?

Ou une émanation des désirs refoulés propres aux contes de fées ? Pas dit que Freud et Bettelheim se seraient autant amusés que nous en contemplant ces caricatures tout en innocence feinte, en malicieuse ironie, dans ce festival de couleurs cartoonesques. L’autre série de l’artiste offre du reste un visage plus sombre, le côté obscur d’une force véhiculée par des masques sorciers tout droit sortis des croyances africaines.

Mais finalement le propos n’est-il pas le même de mettre en évidence la puissance magique, destructrice ou fertile, mort ou vie, dont ces dieux modernes sont porteurs ? A moins qu’il s’agisse juste de se moquer, de divaguer sur des icônes de la pop culture qui s’y prêtent à ravir ?

Et plus si affinités

https://www.galerie-sakura.com/adam

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire