1001 Orchidées : la Grande Serre, entre enchantement et miracle

Les deux termes viennent à l’esprit, au fil de l’exposition orchestrée sous la verrière de la Grande Serre du Jardin des Plantes, et ils ne sont pas exagérés, au contraire.

Enchantement car les centaines de variétés présentées au sein de cette petite jungle des espèces tropicales offrent des couleurs, des formes et des parfums d’une rare sensualité, d’une émotion toute baudelairienne par instants. L’Ailleurs ici prévaut, en corolles féminines, ourlées de velours tachetées, oblongues et secrètes comme des intimités, douces comme la soie, nuancées comme des arcs en ciel.

Miracle car ces fleurs trop souvent rattachées à l’Asie ont conquis les cinq continents, mystère de la Nature, et forces aussi, qui s’épanouissent quelquefois dans des écosystèmes hostiles, où le manque d’eau et l’afflux de soleil menacent leur beauté sans pourtant l’altérer. Miracle par ailleurs car modulables par l’homme qui en a hybridé très souvent les particularités, par intérêt et par goût, l’orchidée étant devenue l’objet de toutes les attentions pour des collectionneurs passionnés.

Les fleurs ici scénographiées avec art par AM Orchidées, La Cour des Orchidées, Ryanne Orchidées et Vacherot & Lecoufle au cœur d’un dispositif sonore signé par Rodolphe Alexis et la société Euphonia ont été sélectionnées parmi les collections de l’Arboretum de Chèvreloup (près de Versailles) et des serres d’Auteuil de la Ville de Paris. Le tout offre un tour du monde original et d’un grand raffinement dans un cadre hors du commun pour une expérience sensorielle et scientifique d’une parfaite poésie.

 

Et plus si affinités

http://www.mnhn.fr/fr/visitez/actualites/orchidees-reviennent-grandes-serres-jardin-plantes

 

Album photo :

The ARTchemists

Jardin des Plantes

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.