• La Conférence : solution finale et prise de pouvoir
  • Soirée La Velue du 1ᵉʳ mars 2024 : la garantie d’une pêche d’enfer !
  • Nein, Nein, Nein ! Jerry Stahl entre crise de fou rire et barbarie en gestation
  • La Zone d’intérêt : « Big Brother chez les nazis »
  • Saga Sharko – Hennebelle : quand Franck Thilliez traque le Mal

Album : Lescop – Echo – 2016

Allez savoir pourquoi, ce mec me fait penser à Yves Simon … ou Daniel Darc. Même allure, même type de visage, même regard aigu et sombre, même genre de voix, même sensualité à fleur de peau, … d’un romantique à l’autre, la plume demeure affûtée, les mélodies faussement enjouées. Lescop sur son deuxième LP reste dans la veine qu’il affectionne, cette dark pop héritée de Taxi Girl, très eighties dans…

Read More >>

A l’avant garde : Mathieu Desjardins

Halloween, sorcières, vampires, bonbons, l’occasion de frissons bon marché et de gros rires en cascade. Et l’essence du bizarre dans tout ça ? La racine première et profonde de l’étrange, du dérangeant, du monstrueux en gestation ? Il revient à des illustrateurs comme Mathieu Desjardins d’en rappeler l’existence. A la manière d’un Robert Crumb, ce jeune dessinateur trace des univers psychédéliques horrifiques et grotesques, où les yeux de créatures hybrides explosent en farandole,…

Read More >>

Jonathan Pranlas-Descours & Christophe Béranger : danse au-dessous d’un nid de couteaux

Avec Donne-moi quelque chose qui ne meurt pas, Christophe Béranger et Jonathan Pranlas-Descours de la compagnie Sine Qua Non Art font le pari de danser sous un ciel de couteaux. Nouveau défi généreux et entraînant pour cette compagnie rochelaise qui au fil des créations ne cesse de célébrer la jubilation des corps dansants. Un entretien s’imposait, pour creuser notre approche de ce projet. À propos de Donne-moi quelque chose qui…

Read More >>

« Ce n’est pas la fin du monde » : Dolan, une fois encore, émerveille

Xavier, Permets moi de t’appeller Xavier, tu te décris comme proche de ton public, accessible et nous avons presque le même âge. J’étais de tes admiratrices des premiers films, amoureuse de ton cinéma, fidèle et toujours éblouie. Cependant, Juste la fin du monde, ce nouveau film, je l’ai détesté avant d’entrer dans la salle de cinéma. Que t’était-il arrivé ? Cannes encore une fois, le succès te propulsait, on ne…

Read More >>

Patrick Robine, Le Cri de la pomme de terre du Connecticut : comme le robinet de jardin qui fuit …

Reconnaissons-le, la salle du Théâtre du Rond Point était pleine à craquer, en ce soir de première, avec pas mal de collègues de bureau question cabotinage. Une audience idéale, prête à s’esclaffer à la moindre fin de phrase, drôle ou pas, la question n’étant pas là : en temps de crise, mieux vaut garder dans ses accumulateurs de l’énergie à revendre, au cas où. Un public en or. Les abonnés,…

Read More >>

Album : Rocky – Soft machines – Labelgum – 2016

Tadaaaaaaaaaaaaaaaa ! Aujourd’hui à l’honneur dans nos colonnes, un premier album et une formation qui devrait marquer les esprits durablement : j’ai nommé Rocky qui débarque de sa Lille natale pour nous servir l’étincelant Soft Machines. https://youtu.be/Jo7OkUNyobk Oubliez la connotation rock du nom, c’est à de l’electro ultra dansante que nous avons à faire, matinée d’une pointe de soul, de funk. Une formidable énergie, une conviction absolue, un sens du…

Read More >>

A l’avant garde : Monsieur Ighorium

En voici un que Magritte n’aurait pas renié. Ni Tim Burton. Encore moins Rick Baker. Spécialiste des croisements improbables et réussis, Monsieur Ighorium, poète imaginaire, flirte avec l’horrifique joyeux et le surréalisme coquin pour créer des hybrides de pin ups gothiques dignes du lowbrow art. Corsetées et souriantes, ces dames voient leurs bustes généreux associés avec des corps d’oiseaux, des queues d’écureuil, des pattes d’araignées, des plumes de flamand rose,…

Read More >>

Partitions de jazz de 1827 à 1947 : ambiguïtés racistes et imagerie populaire

C’est au musée du quai Branly, dans le cadre de l’exposition intitulée en français The Color Line, que nous avons assisté, mi-octobre 2016, à une causerie de l’historien, musicologue, musicien et collectionneur de partitions de tunes populaires, Philippe Baudouin, illustrée de jolis chromos vidéoprojetés au salon de lecture qui perpétue la mémoire du spécialiste en arts premiers et ami personnel de l’antipénultième président, Jacques Kerchache, avec, pour thème, l’ambiguïté des…

Read More >>

The Color Line – les artistes afro-américains et la ségrégation : retour sur un siècle et demi de créativité revendicatrice

Alors que l’Amérique termine le mandat de son premier président noir, que la campagne politique place la question raciale au coeur du débat avec en toile de fond une série de meurtres d’autant plus odieux qu’ils sont commis par des représentants de l’ordre, l’exposition The Color Line proposée par le musée du Quai Branly -Jacques Chirac apporte un regard analytique et critique nécessaire sur le socle culturel et sociétal d’une…

Read More >>

The Strangers : conte démoniaque et catharsis horrifique

Alors que le Festival du Film Coréen à Paris peaufine sa 11eme édition inaugurée le 25 octobre, revenons sur The Strangers. Sorti en juillet 2016 après une projection plébiscitée à Cannes, le film de Hong-Jin Na s’inscrit aux côtés du superbe Dernier train pour Busan afin de repositionner les règles du cinéma fantastico-horrifique, d’en tracer le sillon poétique et esthétique. Située dans le village de Goksung, titre initial de l’oeuvre,…

Read More >>
Translate
Aller au contenu principal