Exposition : Street Voodoo – Lyon

05/10/2012

A la recherche d’un mysticisme post industriel, d’un animisme urbain propre aux religions primitives en mutation… C’est en ces termes pour le moins mystérieux que se présente l’exposition inauguratoire de la galerie lyonnaise Korova en jumelage avec sa sœur aînée Anthracite. Et au cœur du cyclone créatif, une vingtaine d’artistes aux extrêmes de l’imaginaire urbain, qui mêlent sculpture, dessin, tattoo, performance, suspension, peinture, … Ben Fessetaud, Biau, Bullitt Ballabeni, Cornelias,…

Read More >>

A l’avant-garde : Patrick O’Reilly – House

14/09/2012

Ce n’est rien de dire qu’elle est rose. Une maison de poupée, sortie tout droit d’un conte de Beatrix Potter. Des tulipes roses, une porte jaune, une petite table de jardin. La projection du bonheur, … si ce n’est ce bruissement lancinant, qui émane de la maison, comme un tuyau percé, … une averse étouffée ???? Et ces fenêtres troublées ??? On s’approche, pour découvrir qu’il pleut dans la maison. Un déluge…

Read More >>

A l’avant-garde : Désirée Dolron – Xteriors II (2001-2008)

07/09/2012

A quoi sert un portrait ? Pourquoi ainsi poser ? Pour se montrer ? S’affirmer ? Se cacher peut-être ? Pistes contradictoires, volontés complexes, qui persistent depuis la Renaissance et l’avènement du genre. Avant le portrait était dévotion à Dieu, le visage des croyants apparaissant dans les tableaux religieux qu’ils avaient financés. Le XVIème siècle revient sur l’homme et son visage, son regard sur le monde, à la fois questionnement, conquête et détachement. Désirée Dolron…

Read More >>

Trouvaille Photographie / Pierre Leblanc – Une histoire abîmée : Mise en regard et narrations de vies

« Dans une société d’individus, chacun est condamné à être séparé des autres, chaque portrait de cette série est l’histoire de cette séparation ». Une séparation que Pierre Leblanc s’ingénie à dépasser en confrontant les visages de ceux qu’il capte du tréfond de leur parcours. Des parcours souvent difficiles, des rêves brisés, des douleurs profondes, pudiquement cachées sous des paupières baissées, ou affichées comme un défi dans un regard droit planté dans…

31/08/2012
Read More >>

A l’avant-garde : Charles Fréger – Fantasias 10, 2008

C’est d’un périple au Brésil que Charles Fréger a ramené cette série de portraits insensés, inspirés par les costumes du carnaval. Le portrait : exercice de style dans lequel le photographe rouennais excelle et auquel il dédie sa carrière,  multipliant les expériences en la matière. Objectif : saisir le lien entre l’individu et son univers d’activité au travers du port d’un costume commun. Rugbymen, chanteurs de l’opéra de Pékin, gardes royaux, ……

31/08/2012
Read More >>

Château de Versailles / Exposition Joana Vasconcelos : la rencontre de deux démesures ?

26/08/2012

La mise en regard est osée : placer les sculptures mastodontes de l’artiste lisboète dans le périmètre royal fait partie de ces paris esthétiques que le château met à son programme depuis maintenant quelques années, à la consternation des puristes. Chantre du détournement de matières et de techniques au service d’œuvres gigantesques et oniriques, la plasticienne a pour l’occasion relevé le défi du tout baroque en s’inspirant de l’art lyrique et…

Read More >>

A l’avant-garde : Pixelle – Fire dancer

« De peur d’oublier,  je préfère capturer ». Sage précepte que cette jeune photographe met en application au fil des concerts qu’elle shoote avec passion. Et elle s’y entend lorsqu’il s’agit de saisir le vivant dans son énergie primal, les grandes messes rock dans toute leur fougue … Les portraits aussi, les scènes de genre, l’homme dans son environnement naturel ou culturel, ses jeux du quotidien. Au service des sujets qu’elle immortalise,…

24/08/2012
Read More >>

A l’avant garde : Peter Lippmann – Marie Madeleine à la Louboutin

16/08/2012

On dirait un tableau de Caravage, de Fentin Latour. L’éclairage, le modelage des chairs, les couleurs, l’attitude, … tout rappelle les grands maîtres du XVIIème siècle, les grandes heures du maniérisme. Et au milieu de la table, trônant à côté des symboles propres à la sainte, une Louboutin, comme un souvenir de la vie de plaisir qu’affectionnait l’ancienne prostituée. Le dernier signe d’ostentation qu’on ne peut se résoudre à perdre ?…

Read More >>

La vérité nue : quand l’image dévoile les corps

L’été venu, les corps se dévêtent, se libèrent, envahissent les plages à la recherche du soleil et des flots. Estival dénudement que tous considèrent avec un œil condescendant pour ne pas dire espiègle, et l’on sait les choux gras que média, cinéma et télé font du nudisme et de ses mœurs. Le sujet investit alors émissions, journaux et autres supports informatifs. Un bon marronnier que voilà et cela depuis des…

10/08/2012
Read More >>

La vérité nue / Hervé All – Maud Chazeau – Olivier Valsecchi : Le corps en mouvement, les mouvements de l’âme ?

En dessinant ses nus, Degas cherchait à capter le mouvement. Une gageure pour l’image fixe, qu’elle soit peinture ou photographie. Le corps nu, dépouillé de sa gangue de tissu, serait-il plus facile à saisir dans son évolution ? Capter la dynamique de la chair, des membres, du visage : exercice de style d’autant plus complexe qu’il peut devenir le révélateur de l’âme, de l’essence du sujet. Certains photographes vont privilégier la pose…

10/08/2012
Read More >>

La vérité nue / Simon Jourdan : « un regard sur le corps »

Simon Jourdan a placé la nudité au cœur de son travail d’artiste. Masqués, assis ou crânement debout, contemplatifs ou en mouvement, ses nus nous observent les observant. Mâles ou femelles, Simon les capture en des nuances douces, passées, fugitives. Présent au Festival de Nu d’Arles en 2011, il a depuis beaucoup évolué, exposé aussi, photographié bien sûr. Il nous avait alors exposé le socle de valeurs sur lequel il a…

10/08/2012
Read More >>

La vérité nue / Pierre Cambon : Le corps et l’ombre

Les corps nus de Pierre Cambon se jouent des ombres qui les enlacent. Patiemment, l’artiste dessine ces doubles d’ombre sur les parois, les formes. Une histoire d’amour rêvée, une étreinte onirique, presque fantastique. Un jeu entre la photographie et l’estampe qui place ce visionnaire dans une dimension autre que la simple captation d’image. En des termes simples, presque intériorisés, ce « graveur, photographe, graphiste… ? » nous explique la teneur de sa…

10/08/2012
Read More >>

« Cold » experiment / Pénélope Octavio : la vérité nue … sort des frigos.

La tradition veut que la vérité nue sorte d’un puits. Botticelli l’a délicatement posée dans une coquille sous les trait d’une blonde Vénus au visage auréolé de lumière, Cranach la représente avec une pâleur d’albâtre et des yeux d’amande mouillés de volupté ; Marcel Carné la faisait jaillir d’une baignoire sous les traits d’une Arletty ruisselante au sourire doux et tranquille. En plaçant ses modèles dans un frigo, Pénélope Octavio propose…

10/08/2012
Read More >>

Exposition / Banditi dell’arte – Halle Saint Pierre – Paris : Parce que l’art est souffrance. Et espoir.

Van Gogh, Munch, Goya : le talent rend-il fou ? Ou bien est-ce la folie qui génère le talent ? Question posée en plein par l’art brut et la création dite « hors normes », qui s’épanouit en dehors des circuits habituels de diffusion de l’art. Un sujet délicat qui explore les marges de la raison, cherchant sans fin ni solution à circonvenir cette étincelle infime mais définitive qui sépare l’intelligence la plus vive de…

10/08/2012
Read More >>

A l’avant garde : Enzo Fiore – Salvador Dali

Une photo du maître ? Oui mais non. Ce portrait si précis qui semble s’animer est en fait une silhouette mêlée de grains, de terre, de larves, d’insectes, de racines, de pierres. Les matériaux chers au milanais Enzo Fiore qui fixe cette naturelle mixture dans la résine pour initier les visages des grands disparus, la copie des tableaux célèbres. Un grouillement statique, une vie figée. Et un malaise indéniable au fur…

10/08/2012
Read More >>