Zevs à la Vitrine AM : le street art à l’attaque du marketing

Pour la huitième étape de son odyssée artistico-marketing, la vitrine AM convoque Zevs, pour célébrer la sortie d’une premier monographie consacrée à l’action action urbaine du street artiste, action urbaine qui en deux décennies prit des formes variées mais toujours spectaculaires, par exemple :


Détournement de logo, kidnapping d’image, Zevs intervient à l’échelle de la ville pour violemment questionner notre relation à la publicité invasive et à la séduction marketing de masse. En ce mois de mai 2014, cet agitateur revient exposer en France après plusieurs années d’errance offshore, et choisit la vitrine AM, pour y réaliser une performance tout en muscles qui a impacté le vernissage de Retrovizevrs :


ZEVS – Retrovizevrs par artforbreakfast

Une huitième expérimentation où la vitrine Am pose une problématique délicate : le positionnement dénonciateur de l’artiste face aux marques, via la destruction, l’agression. Gestes forts qu’il convient d’aborder avec l’approche conceptualisée, réfléchie et calculée de Zevs. Orchestrée par le commissaire d’exposition Stéphane Chatry, Retrovizevrs met en avant une oeuvre à configuration multiple, partagée entre polaroids et bandes sonores.

Le tout est assemblé dans une valise symbolique du voyage initiatique du performer, en quête de ce qui fait l’artiste, de ce qui le définit. Question posée anonymement à des directeurs de galerie d’art, souvent bien en mal d’y répondre avec clarté et conviction. L’art s’apprend-il ? Se contingente-t-il dans des espaces dédiés ? L’art détourné dans une perspective mercantile est-il encore de l’art ?

Ces enregistrements datent de 1998. Les choses depuis ont quelque peu changé. Ainsi en formulant ces interrogations inhérentes au travail de Zevs, la Vitrine AM poursuit ses investigations dans un domaine pourtant peu abordé. Business model, l’opus précédent, frappait par sa prolixité ; ici c’est l’ascèse qui règne. Une variété dans les angles d’attaque qui témoigne d’une réelle ouverture d’esprit et d’un souci véritable d’actionner une réflexion, une démarche nouvelle.

Curieux d,en savoir plus sur ce lieu proche d’un centre d’art, porteur du savoir faire de l’agence l’Art en direct qui creuse ce sillon depuis vingt déjà, nous avons rencontré la directrice de la Vitrine AM, Charlotte Ardon, qui nous en a expliqué le fonctionnement, les objectifs et la philosophie :

Vitrine Art et Marque : le point avec la directrice Charlotte Ardon by Delfromtheartchemists on Mixcloud

Merci à Charlotte Ardon pour son temps, ses réponses, sa passion.

 

Et plus si affinités

http://www.lavitrine-am.com/

http://www.gzzglz.com/images01.html

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.