Trouvaille Musique : Mary-L

Tandis que nos petits amis de Bragi Pufferfish mettent la dernière main à leur nouvelle édition de Ponito Santo, nous sommes allés mettre le nez dans la programmation, histoire de voir le genre de pépites qu’ils ont encore dénichées. Et nous sommes tombés sur le cas de Marielle Floriduz.

2009 : Pays de Charleroi
2010 : Şeytan
2011 : Harley-Davidson ; Photoshoot choc, chic et chaud
2012 : Sahara ; De toutes les couleurs (en duo avec Baston)
2013 : L’amour universel ; L’ode de Peisinoe ; Hedonia
2014 : Planète Mary-L ; Body léopard / Body leopardo ; K.O. ; Septième ciel ; Coucou ! (C’est Noël)
2015 : Œillères ; Humeur chips ; Filles à papa (en duo avec La Prohibida)
2016 : Mes désirs ; Blessures d’ego ; Grenadino ; Coque coquine
2017 : La emoción
2018 : Plante verte ; Ave Mary-L

Voici en peu de mots le palmarès de Marielle Floriduz, nom de scène Mary-L, tel qu’elle l’énonce sur sa page Facebook. Et elle peut en être fière, cette blonde belge échappée de la carrière politique pour sauter à pieds joints sur les pistes de disco avec son mélange d’electro, de dance et de salsa, saupoudré de textes un chouia nunuches de grande ado, devenue femme mûre mais qui n’en a pour autant pas perdu son peps de gamine.

Un pur prototype de MILF selon certains, mais ne vous y trompez pas. Si Mary-L chante ses fantasmes avec des accents de Brigitte Bardot des faubourgs, c’est toujours avec en arrière plan la conscience très nette qu’il n’y aura pas forcément d’autres occasions de s’éclater et que la maturité féminine ne signifie en rien l’entrée au couvent. Bref Mary-L s’éclate et le fait savoir, et tant pis pour les empêcheurs de s’aimer en rond.

Sage mentalité que voilà, pour cette cougar assumée, qui rebondit sur ses ascendances italiennes afin de booster son capital génétique flamand, en espagnol au besoin. Ou quand le romantisme du nord percute la fougue amoureuse du sud, le tout avec force tenues kitsch, body léopard et nuisettes affriolantes … de quoi renverser le cœur du public gay qui lui sert de fanbase, sans compter les fêtards de tous bords et tendances, qui aiment s’éclater sur les bits endiablés de la dame.

Bref et pour résumer, la dame, doucement mais sûrement, fait son petit bonhomme de chemin, en proposant un répertoire décalé mais pertinent qui a su conquérir une audience fidèle et très épris. Il y a de quoi, l’énergie de la belle a tout pour plaire et marquer les esprits.

Et plus si affinités

https://www.facebook.com/marylofficiel/

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire