Trouvaille Musique : Grindhouse

Ah l’Australie, ses koalas, ses kangourous, ses crocodiles, son bush, sa putain de vague de chaleur et les boys de Grindhouse !!!! Un riff de guitare et les quatre loulous te refont Madmax version bearden, que c’en est jouissif !

Punk, garage, à fond pleinement et le bide à bière à l’air, on adore ce rock sans complexe et plein d’humour, qui fonce dans le tas et s’offre des pulsions rythmiques débordantes d’énergie, des grattes agressives comme une course de motocross, avec en prime la voix torturée et vrillante de Mick ‘Two Fingers’ Simpson qui nous éclabousse de partout !

Et on crie « Encore ! Encore ! » Sleeping at the peeps, Crazy Pussy, Can I drive your commodore ?, depuis 2014 Grindhouse nous ravage allègrement les tympans avec une constance de bulldozer bondissant et trois albums à la dynamite, qu’il convient d’écouter en boucle au petit matin dans le RER bondé, pour réveiller le barbare qui sommeille en soi.

Vous l’aurez compris, hormis une nette tendance à balancer leurs daddy bellies à la face de fans hystérisés par leurs saturations dévastatrices et leurs airs d’ados attardés, ces gars à poils, stenton et noeud pap n’ont pas le médiator dans la poche, et nous offrent un vrai régal mélodique doublé d’un sens du spectacle évident.

Je conseille personnellement le recours à « Mutha Fuckin Punk Rock Power » ou « Death of the australian car industry », mais chacun voyant midi à sa porte, autant éplucher ces trois galettes par le menu pour faire son choix et prendre une grosse dose de plaisir par la même occasion !

Et plus si affinités

https://grindhousepeeps.bandcamp.com/

http://www.grind.house/

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.