Trouvaille musique : Ajar

Ajar
Portrait du rappeur Ajar

Envie de cuisiner en musique ?

  • Prenez un grand saladier, versez-y :
    • 200 grammes d’influences rap/pop/house/hip-hop
    • 100 grammes d’écriture introspective
    • 5 cuillères à soupe d’honnêteté
  • Saupoudrez le tout avec beaucoup de fraîcheur
  • Enfournez le temps d’un après-midi d’écoute musicale

Votre Ajar est prêt.

Rap hybride

Ajar, Gabriel de son vrai nom, est un jeune rappeur originaire de Marseille qui s’est fait connaître par le biais de freestyles publiés sur Instagram en 2018. Loin du rap « tradi » que l’on a tous en tête, Ajar a customisé le sien en une version hybride mêlant influences pop à la Stromae ou XxxTentacion, tonalités modernisées venant des années 60, rythmes aux allures de reggae, … Bref Mister Gabriel ne se cantonne pas à un secteur défini et ose nous concocter des chansons propres à son univers plein de fraîcheur et d’audace. Le monde d’Ajar regorge ainsi de petits détails et d’inspirations diverses et riches.

Le plein de références

Ainsi, saviez-vous que «Ajar» vient de Émile Ajar, pseudonyme de l’écrivain Romain Gary ? Tout un symbole, et un hommage. Gabriel manie notre belle langue avec élégance, il aime jouer avec les mots, les habiller, les articuler ensemble pour en faire de belles phrases stylisées. Rien d’étonnant venant de quelqu’un qui a « lu plus de bouquins qu’la moitié de mes(ses) profs » (dixit sa chanson « Histoire »). Ses textes multiplient les significations cachées, les clins d’œil : « Mon cœur » peut être perçu comme une chanson romantique évoquant une amante ; il s’agit en fait d’une personnification de ses problèmes de santé. Réponse à la chanson célèbre d’Edith Piaf, « La vie en noir » exprime sa vision de l’existence qui ne peut pas être rose.

Du pur DIY

Didactique, Ajar révèle les backstages de sa créativité dans sa série YouTube « Bon Voyage ». une manière très pertinente de fidéliser sa communauté … et d’expliciter la recette gagnante pour faire du Ajar ? Pour ce faire, il faut commencer par la prod puis le flow et enfin les paroles. Son univers graphique et ses clips ? Ils sont bricolés avec ce qu’il a sous la main : logiciel, dessins sur les notes de son téléphone ou encore l’iPhone X de sa sœur. Du pur DIY afin de partager ses ressentis avec ses auditeurs, de les rendre heureux en dépit de thèmes qui peuvent, parfois, tirer vers le sombre.

Bref cette graine de talent sait y faire pour nous entraîner dans son univers punchy et innovant. Restez connectés, Ajar n’a pas fini de nous surprendre. Et cela risque d’être très agréable.

Catia NOBRE

 

Et plus si affinités :

https://www.youtube.com/channel/UC63nVdZA9cxvlWR0F7ZiCtQ

https://www.instagram.com/ajarloup/

https://www.facebook.com/emileajarloup/