Trouvaille : Les Aristo’

1934024_884003945049184_9091742535086410105_n
Les Aristo – Photographie par Romain Planque

Ce jour laissez moi vous présenter la Marquise de Bingen et le Baron de Curcel , alias Les Aristo,  dans leurs œuvres s’il vous plaît :

Claire-Marie Bronx et Jérémy Plank endossent ici de nobles et loufoques origines pour égrainer le répertoire de la chanson française et lui redonner le coup de fouet qu’elle mérite. Violon alto, piano, guitare, le socle musical de leurs cavalcades mélodiques fleure bon ses racines précieuses de musique de salon … ou les cabarets populaires d’antan.

11751971_814218108694435_326204493373886506_n

Duo de choc, comiques de foire, musiciens des rues ou chansonniers caustiques, les deux comparses reprennent en coeur et avec force mimiques Brassens, Brel, Vian, mais aussi Benabar, Katherine ou Stromae, traçant ainsi la ligne directrice d’ un demi siècle de patrimoine pop francophone.

Toujours avec le sourire et la recette éprouvée du binôme de cirque, du couple bouffon qu’on croirait échapper de la sitcom Palace. Un premier EP, Ça va de soi, vient asseoir leur notoriété naissante reconnue par le prix Edith Piaf 2015, gravant pour la postérité quatre de leurs covers les plus significatives.

Tandis qu’ils tournent vidéo sur vidéo pour accroître leur visibilité, les concerts s’enchaînent, preuve que le public en redemande. A quand un premier album et des compositions personnelles ? Laissons le temps au temps, l’aristocratie ne datent pas d’hier. Et ces Merteuil et Valmont qui réécrivent Les Liaisons Dangereuses en mode vaudeville n’ont pas finin de faire parler d’eux.

10003896_859013657548213_4107269425817619779_n

Et plus si affinités
Pour en savoir plus sur Les Aristo, rendez-vous sur leur site.