Trouvaille : Il est vilaine

Avec leurs gueules de nounours, sourire bonhomme et allure débonnaire, ils ne faisaient guère peur, Florent et Simon, mixant tranquille de sages petits beats dans les nuits parisiennes. Mais c’est bien connu, certaines natures psychopathes se révèlent dans la rencontre, le couple. En se croisant une nuit de fiesta dans un quelconque club de la capitale ou d’ailleurs, ces deux loulous vont faire cause commune autour d’influences, de sons partagés. Et d’un sévère besoin de jeter leur gourme pour exprimer le rebelle larvé en eux.

« James Dean in a backroom » : voici l’image qu’ils veulent évoquer avec leur musique. Et ils y parviennent, ces p’tits loups, avec un talent rare, une perception presque intestinale du rythme, donnant à leurs compos la patine de mélopées suintantes de salive et de sueur. Sans compter les autres sucs humains qu’exsude le corps dans ses errances passionnelles. Le tout calé sur l’imagerie des voyous vintage, depuis les Jets de West Side Story jusqu’à ce monument que sont Les Guerriers de la nuit, exploitée via leur design/graphisme/look par leur complice Apollo Thomas.

Blousons de bikers aux broderies de paillettes, baskets pourraves et charte graphique old school, Il est vilaine s’affiche fièrement au dos du binôme comme au fronton de sa musique ou sur ses pochettes et vidéos. Jonglant avec une ambiguïté sexuelle graveleuse et brutale qu’un Genêt n’aurait pas détesté. Si les premières tracks du groupe cherchent leurs marques, l’ADN se cristallise avec l’EP Scandale en 2014, puis avec le très beau Surf Rider en 2016. Vient enfin Une petite satu, dont on appréciera la saveur très 60’s dans ses tournures, très 80’s dans la boite à rythme.

En détournant sans complexe et avec une inspiration un chouïa ironique le patronyme du département breton, ces messieurs ont posé les limites particulièrement flexibles d’un périmètre fantasmatique riche de folies parfois perverses, toujours captivantes. Adoubés récemment Inouïs du Printemps de Bourges (pour le coup le qualificatif est légitimé), ils ont vite rangé cette victoire parmi leurs colifichets pour reprendre une route musicale particulièrement fournie au vu de leur programme. Preuve que leur formule plaît et fidélise un public désireux de se frotter à cette primitive séduction électro.

Et plus si affinités

https://www.facebook.com/ilestvilaine/

https://ilestvilaine.bandcamp.com

https://soundcloud.com/il-est-vilaine

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.