Speedlines Mangas: RWBY

« L’homme né de la poussière était fort, sage et débrouillard, mais il était né dans un monde impitoyable. Une obscurité inévitable : des créatures de destruction : les créatures de Grimm. » Après cette mise en bouche entraînante, tirée d’une traduction de cette merveilleuse web-série animée, vous ne pouvez qu’être captivés et vouloir en savoir plus sur le projet RWBY. Mais d’abord une petite présentation rapide.

RWBY, ou Red White Black Yellow, est réalisé par le studio RosterTeeth, studio de production américain, et réseau multi-canaux spécialisés dans les courts métrages de types prise de vue réelle, machinima ou animation. Créé en 2003, le web-studio semble plutôt bien connu au vu de ses 5.6 millions d’adhérents et plus de 2Milliards de vues, sans compter les vidéos tournant autour de jeux vidéo (replay, streams, fails, etc.) Travaillant le concept de RWBY depuis plusieurs années, Monty Oum, le créateur, put enfin voir ce projet se réaliser suite à l’épisode final d’une autre de ses séries. Après quatre trailers présentant nos quatre principales héroïnes, le premier épisode vit le jour et fut mis en ligne le 18 juillet de cette année.

Côte graphismes, la qualité est bien sûr au rendez-vous grâce au talent de Monty Oum et au logiciel d’imagerie 3D Poser Pro 2014. Ces graphismes, fortement inspirés de la japanimation pour les personnages s’en démarquent néanmoins surtout au niveau des couleurs bien plus pâlotes que la plupart des animes japonaises et au niveau des décors possédant des traits plus occidentaux. On peut y voir là peut-être l’ancêtre d’un nouveau genre « d’Animes », plus occidentales tout comme Wakfu.

Au niveau du scénario, mise à part la forte inspiration des contes de fées, notamment les contes de Grimm, que le créateur lui-même reconnait, nous suivrons donc les aventures de Ruby Rose, une jeune demoiselle souhaitant rejoindre la réputée Beacon Academy afin de devenir une Huntress (humaine combattant les créatures de Grimm) et venir en aide au monde entier. Elle se retrouvera impliquée dans le cambriolage d’un magasin de Dust, cristallisation du pouvoir de la nature, et nous présentera son incroyable talent en tant que manieuse d’un « Gunscythe » (Faux-pistolet) si je puis dire en me référençant à FFVIII. Après avoir battu presque tous les cambrioleurs, elle rencontrera le directeur de la Beacon Academy et sera intégrée à celle-ci alors même qu’elle n’en avait pas l’âge requis.

Toute la créativité de cette anime repose, selon moi, surtout sur les armes que n’importe quel geek qualifierait « d’épique ». Possédant pour la plupart des particularités telle la transformation ou de la magie élémentaires, nous resterons sûrement ébahis à chaque combat et nouveauté dans ce domaine ci.

En résumé, une web-série d’animation qui semble plutôt bien partie avec ses deux premiers épisodes et ses quatre trailers de mise en bouche. Mais une question me taraude l’esprit au sujet de Jaune Arc, un personnage masculin plutôt malhabile : deviendra-t-il important dans le scénario étant donné qu’il semble être le descendant d’un ancien héros ou restera-t-il à jamais le blondinet maladroit de l’histoire ?

Lien externe : Roosterteeth

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.