Speedlines Mangas : NouCome

Choisissez :

1) Vous déplacer par petits bonds pendant les prochaines 30 minutes.

2) Vous rouler par terre en aboyant trois fois.

Exposé comme ça, on aurait tendance à tout simplement répondre : aucun des deux. Mais si nous n’avions pas le choix, que ferions-nous? Eh bien mes amis, ceci est le quotidien de Kanade Amakusa, atteint de la maladie du « choix absolu ». Vous vous demandez sûrement comment cela peut être une maladie ? Découvrons donc ensemble NouCome afin de mieux comprendre cette histoire.

swissbang-noucome-02-vostfr_6hb5h_2umu4p

Ore no Nōnai Sentakushi ga, Gakuen Love Come o Zenryoku de Jama Shiteiru ; ou NouCome pour faire court est une LightNovel de Takeru Kasukabe, illustré par Yukiwo. La light novel fut ensuite adaptée en manga en février de cette année, puis c’est au tour d’une adaptation anime de voir le jour cet automne grâce aux studios Diomedea. Pour ceux qui se poseraient la question sur la signification du titre, il peut être traduit ainsi : «  Mes choix mentaux interfèrent complètement avec ma comédie romantique scolaire », à croire que les japonais aiment bien les titre à rallonge dès quand il s’agit de comédie romantique (cf : Oreimo, Yahari Ore no Seishun Love Come wa Machigatteiru, etc.).

Noucome-500x281

Côté graphisme, on aura le droit à un très beau chara-design, des arrière-plans très propres aux perspectives respectées et à une bonne plâtrée d’effets de lumière offrant une ambiance vraiment brillante pour coller avec le caractère des personnages principaux. On y reconnait bien là la façon de faire des studios Diomedea qui ont donné naissance à des animes telles que Mondaiji, Campione ou encore Squid Girl, toutes de qualités à mon goût.

000238277-1280-1280

Côté scénario, nous suivons donc les aventures de Kanade Amasuka dans cette vie quotidienne pas comme les autres, où son cerveau lui impose parfois de faire un choix entre deux options toujours plus tordue l’une que l’autre. Ne pouvant refuser ce phénomène, au risque de saturer son système cognitif, il n’a donc d’autre choix que de prendre l’option qu’il jugera toujours la moins risquée ou la moins humiliante pour lui. Cependant un jour, un choix des plus étranges s’offre à lui : « Une jolie fille tombe du ciel ».

L’autre option étant comme toujours mauvaise pour son image, il choisira donc celle-ci et tout d’un coup une jolie blonde dégringole des nuées et s’écrase sur lui. Puis quelques jours plus tard, pour couronner le tout, notre jeune lycéen recevra un appel des plus énigmatiques de la part de Dieu, lui proposant d’accomplir un certain nombre de missions pour guérir de sa maladie, mais s’il échoue rien qu’une fois il ne pourra jamais plus tenter d’en guérir et devra vivre avec ce problème indéfiniment.

Autour de cette situation déjà bien complexe pour notre personnage principal, nous ferons aussi la connaissance de certains de ses camarades de classe au caractère bien étrange : Furano Yukihira, une jeune fille possédant un sens de l’humour bien à elle et Ōka Yūōji, hyperactive et simplette, n’hésitant pas à faire tester des produits de la compagnie de son père à ses camarades de classe. Ajoutez à cela Chocolat, la jeune fille tombée du ciel, assistante de Dieu, devenue amnésique suite à sa chute qui ne l’aidera en aucun cas et vous aurez un petit aperçu de la vie du pauvre Amakusa.

noucome-01-04

 

En résumé, une anime vraiment drôle à ne pas rater si vous voulez vous détendre et profitez d’un peu de fan service. De plus un détail qui m’amuse à chaque fois : lorsque Dieu appelle Amakusa, son smartphone affiche comme photo d’appelant l’image du tableau de Jésus dénaturé par une personne âgée en Espagnole l’année dernière, à croire que même Dieu possède un sens de l’humour des plus vaste.

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.