Speedlines Mangas: Idoles, animes et hologrames. (Coté Fille)

Au japon, un certain type de stars a connu une croissance exceptionnelle ces dernières décennies : les idoles. Vouant un culte à ces jeunes filles, qu’elles soient actrices, chanteuses, doubleuses, ou bien tout à la fois, les japonais en sont particulièrement friands et pourtant on peut dire qu’ils en ont à la pelle (si je puis me permettre).

Cependant le monde des idoles est dur pour ces demoiselles, qui doivent être continuellement en forme, toujours se donner à fond, travailler à plein régime pour ne pas se faire dépasser par une autre et tomber dans l’oubli.  Les idoles musicales sont en compétition les unes avec les autres au sein même de leur propre formation, afin d’incarner la chanteuse/danseuse principale lors des concerts, clips etc. Et pourtant malgré les difficultés, elles continueront à tenir debout tel le roseau pliant face au vent mais se relevant toujours.

Il y a quelques années, un nouveau type d’idole a vu le jour grâce à la naissance du logiciel Vocaloid (un logiciel de synthèse utilisant des voix d’acteurs ou de chanteurs comme base) : les idoles en deux dimensions. Eh oui, des personnages de type anime existant seulement pour des clips musicaux de quelques minutes, chantant et dansant sur nos écrans, la plus connue étant Hatsune Miku. Et cela ira même plus loin, puisque certains groupes auront donc comme chanteur une voix de synthèse provenant de ce logiciel. Après tout pourquoi pas, nous avons bien des « chanteurs » trafiquant leurs voix afin de vendre des clips en occident.

Encore plus étonnant, des concerts avec projection 3D de ces chanteuses fictives ont régulièrement lieu au Japon, en Amérique et pourraient même bien arriver en France.  Ce qui est sûr, c’est que ces concerts ravissent les fans qui en redemandent toujours. La nouvelle génération d’idole sera-t-elle donc fictive ? Une chose est sûre en tout cas, le public trouvera toujours le moyen d’aduler ces jeunes filles, qu’elles soient réelles ou fictives.