Solidays 2013 / Le Patchwork des noms : les oriflammes du souvenir ?

C’est de notoriété publique : la cérémonie du Patchwork des Noms constitue un moment émouvant et incontournable des Solidays.

Le Patchwork des noms ? Des panneaux de patchworks cousus, brodés, peints par les familles et les proches des disparus, portant leurs noms et leurs dates de naissance et de mort. Un registre de tissus, une oriflamme de mille couleurs, une tapisserie du souvenir. Et un drapeau de lutte, pour la vie, contre la discrimination. Car c’est de cela qu’il est question : de mémoire, de deuil certes, mais de chaleur humaine aussi, quand les artistes improvisés se retrouvent les mains dans les étoffes, retissant ainsi du souffle et de la présence, là où il n’y en avait plus.

Une manière de combattre les Parques implacables qui tranchent nos existences ? Ou tout simplement le refus d’oublier, de baisser l’échine et de subir sans dire mot? Créer du lien social, de l’échange, tout en sortant les morts de l’anonymat du nombre : la preuve qu’une communauté s’est constituée autour du devoir de mémoire, forte, constante dans l’effort, consciente de l’importance du souvenir pour protéger le présent.

Nous sommes allés rencontrer le président de l’association, Jean-Michel Cognet, qui vient de prendre la succession de Bruno Pascal Chevalier, disparu il y a peu. Dignité, quiétude, et une détermination sans faille pour cette mission qu’il nous présente par le menu :

Merci mille fois à Jean-Michel pour ses explications et sa disponibilité

Album photos : https://www.facebook.com/media/set/?set=a.480435248702075.1073741842.114156521996618&type=3

 

Et plus si affinités

https://www.facebook.com/LesAmisDuPatchworkDesNoms?fref=ts

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.