Runet : beware the cyber cosaques !!!

Dimanche 18 mars 2018 : Poutine est réélu avec un score de 76 % de votes favorables, pour une participation à hauteur de 67 % et des brouettes. Pas étonnant dira-t-on, tandis que certaines voix s’élèvent déjà pour dénoncer des irrégularités, notamment sur la toile, où la résistance s’organise. Dixit les dix épisodes de la websérie Runet diffusée sur ARTE, qui met à plat la réalité de l’internet version slave. En mode cosaque !

A la caméra c’est une Tania Rakhmanova énergique et convaincue qui va à la rencontre des acteurs de cet univers où s’affrontent soutiens fidèles du régime et opposants fougueux. Les uns cherchant à contrer les autres, ces derniers usant de Telegram et autres astuces pour dialoguer, échanger et interroger une audience internaute très impliquée, friande de débats politiques, très impliquée dans la dénonciation d’un système corrompu qui avantage quelques super privilégiés tandis que la masse souffre dans son quotidien.

Problème : la masse, pour l’instant, préfère la télévision, média ultra contrôlé par le pouvoir. Du coup, les organes de presse de l’opposition ont rejoint le darknet, ainsi que les dirigeants des partis adverses, pour s’adresser à ceux qui sont connectés, un public plus jeune, plus alerte, investi, désireux de réinvestir dans la grandeur de leur pays, sans tomber dans les affres d’un nationalisme bien facile à récupérer pour les instances dirigeantes, qui n’hésitent pas à pénétrer le champ de bataille digital pour y manipuler les esprits, ici et ailleurs.

Si vous doutiez encore des opérations de trolling orchestrés par le gouvernement russe pour influencer les élections dans d’autres pays y compris le nôtre, le visionnage de l’épisode consacré à ce sport fascinant devrait vous édifier. Idem en ce qui concerne la manière dont Poutine veut prendre en main l’internet russe, quitte à s’attacher les services de certains influenceurs célèbres, qui viennent le soutenir jusqu’à la Douma. Où l’on apprend par ailleurs que la notion de droits du consommateurs n’est pas des plus évidentes dans les steppes d’Asie centrale, que la vie de paysan du Don peut faire l’objet d’un vlog à succès, qu’être bloggueur peut s’avérer très risqué quand on ne suit pas le discours officiel …

Il faut cependant croire que Runet fiche la trouille par la puissance révolutionnaire qu’il représente, pour que les autorités s’en préoccupent ainsi au point de le noyauter de toutes les manières envisageables. Bref visionnez ces épisodes passionnants, vous aurez ensuite une vision beaucoup plus claire des choses, et la ferme conviction que le net est devenu et demeurera à l’avenir le terrain d’évolution de la politique à l’internationale.

Et plus si affinités

https://www.arte.tv/fr/videos/RC-015912/runet-la-bataille-de-l-internet-russe/

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.