Rock en Scène 2015 : quand Ghost ouvre le bal …

11227502_10153523451678851_4386010455878283126_n
Rock en Seine 2015 : Ghost (c)Olivier Hoffschir

Tant qu’à commencer, autant le faire par le début : il faut dire que pour débuter, RES n’a pas fait dans la dentelle en balançant d’entrée de jeu le combo suédois de Ghost sur la grande scène. Rien que ça ! Du doom métal de la plus belle eau, avec diables sautillants, riffs de guitare enragés et la bénédiction de Papa Emeritus 3eme du nom en prime ! Quand on vous disait que RES se veut éclectique !

Il est 15h30 et des burettes quand son Eminence noire et ses vicaires déboulent sur le plateau pour asséner leur répertoire assorti de quelques pépites du nouvel album Meliora. « Vade retro Satanas » hurleront les plus fanatiques, de ceux qui saccagent régulièrement le site du Hellfest à l’approche des journées démoniaques avilissant la belle ville de Clisson (et la font vivre au passage, au même titre que le patrimoine architectural très inspiré du style toscan pré renaissance, après j’dis ça j’dis rien).

Rock en Seine 2015 Ghost
Rock en Seine 2015 : Ghost (c)Olivier Hoffschir

Et là désolée de vous décevoir, mais si Ghost sait être majestueux dans le spectaculaire, rejoignant en cela Marilyn Manson et consort au panthéon de la star grimée en prélat, leur set ne légitime en rien une séance musclée d’exorcisme tout goupillon dehors. Il faut sévèrement manquer d’imagination et d’humour pour ne pas voir dans ce live un goût évident pour la plaisanterie et l’esprit potache, n’en déplaise au pontife Emeritus III qui en rajoute quand il s’agit de virevolter entre ses musiciens ou de faire froufrouter la dentelle dorée de sa soutane.

On avait dit que RES ne donnait pas dans la dentelle, on retire au finish, après observation attentive sur les grands écrans cernant la scène, le fantomatique ecclésiastique arbore ce qui semble être un modèle de Chantilly tout ce qu’il y a de rutilant, et à l’ancienne s’il vous plaît c’est à dire sans pantalon (« Sans chemise sans pantalon … » chantonne mon accolyte Benjamin pendant que je relis ces lignes, comment voulez-vous que je me concentre … ! Bref rien qui ne suppose d’en faire tout un foin, hormis s’il s’agit de souligner les qualités musicales et vocales du groupe, ainsi que son formidable abattage sur scène et cette insouciance bon enfant qui enlève le public venu acclamer ses idoles.

Rock en Seine 2015 Ghost
Rock en Seine 2015 : Ghost (c)Olivier Hoffschir

Le tout passe crème, hostie comprise ! C’est calé, carré, le set est structuré au cordeau, et se termine par un défilé de la formation complète batteur mis à part (faut bien assurer les tambours infernaux, nom de Dieu!) pour un dernier Pater avant de repartir vers d’autres aventures. De cette incursion métalleuse en terre rock, il restera des Tshirts au stand merch, et le souvenir d’une prestation de qualité doublé d’une ironie savoureuse.

Et plus si affinités

http://ghost-official.com/

http://www.rockenseine.com/

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.