Rétrospective Bo Widerberg : Le péché suédois récit d’une émancipation

Après Elvira Madigan et Adalen 31, il est temps d’aborder Le Péché suédois. Pourtant, le 3eme volet de la trilogie fut le premier à être réalisé en 1963. Mais il semblait presque logique de finir avec lui pour différentes raisons :

– il se situe dans la Suède des années 50 donc après le XIXème siècle de Elvira ou l’Entre deux guerres de Adalen ;

– des trois histoires d’amour que nous conte Widerberg, c’est celle-ci qui se termine le moins tragiquement ;

– il s’agit ici de dépeindre une émancipation réussie.

Celle de Britt Larrson, jeune ouvrière perdue entre deux amours impossibles, un jeune étudiant brillant mais déséquilibré et un rocker adorable mais instable. Ce dernier lui fera un enfant, l’autre l’ouvrira à la culture, aucun ne saura lui apporter l’amour et la stabilité qu’elle recherche. C’est donc seule qu’elle éduquera cet enfant et connaîtra l’épanouissement.

Et de fait le film est une ode à l’autonomie, à l’indépendance. Par soi-même, pour soi-même. Nous voyons Britt changer d’apparence au fur et à mesure que grossit son ventre, enceinte de corps et d’esprit, s’ouvrant au monde et à la liberté quand elle devrait être dans la plus grande détresse. C’est de nouveau et encore la force de Widerberg que de délivrer un message de vie et de foi dans l’individu.

Et de le faire avec des images fortes, qui évoquent irrésistiblement Pasolini. Une grande poésie dans cette vision de l’urbain en noir et blanc, les gros plans sur le visage de l’héroïne d’un de ses amant endormi, le regard intense, à la fois respectueux et sensuel de son autre prétendant. Pas de couleur donc mais déjà la lumière, qui se reflète dans les pupilles, se décline au travers des pampilles du lustre de cristal qui illumine le studio de Britt.

Maîtrise de l’image, du sujet : l’atmosphère est là autant que l’histoire. Elle ouvre la porte à la modernité, en posant un personnage de femme rayonnant et serein.

Et plus si affinités

http://www.malavidafilms.com/cinema/widerberg

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.