Punk Rock Jesus : « I am an antichrist, I am an anarchist »

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on RedditShare on TumblrBuffer this pageShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Comment ne pas évoquer les vers devenus universels du grand Johnny Rotten lorsqu’on parcourt le titre de cette BD pour le moins déconcertante ? Et le contenu ne va rien faire pour mettre les choses au point, au contraire. Avec Punk Rock Jesus Sean Murphy donne un grand coup de rangeots dans des siècles de croyance, met le feu à l’aveuglement fanatique des foules, rappelant que le comportement religieux quel qu’il soit est l’opium des peuples, et qu’il serait temps de se désintoxiquer fissa.

Ouh là je sens les croyants parmi mes lecteurs se hérisser et brandir faux et haches, la menace à la bouche. Du calme ! L’objectif n’est pas d’appeler au nihilisme, mais de rappeler que la barrière entre foi sincère, raisonnée, humaniste et fanatisme aveugle et mercantile est vite franchie. La preuve avec l’actu mondiale qui regorge de dérives de ce genre, c’en est impressionnant. Cela étant dit, concédons-le, en bon punk qu’il est, Murphy n’y va pas avec le dos de la cuillère à pot pour transmettre le message. La preuve.

A l’origine de l’intrigue, Ophis, une boite de prod américaine, décide de mettre en place J2, un reality show tournant autour … du clone de Jésus, rien que ça ! Nous sommes dans un monde futuriste, l’ADN n’a plus de secret pour les scientifiques, notamment pour le docteur Epstein, qui a su ressusciter le Messie à partir des gênes laissés sur le Saint Suaire de Turin. Après sélection, on a trouvé une mère porteuse, Gwen, Marie des temps modernes, et tout ce petit monde se retrouve enfermé dans une île paradisiaque le temps de la gestation.

Tout ça sous la garde du mystérieux et menaçant mercenaire Thomas McKael, dont on apprend qu’il est un repenti de l’IRA. C’est que les controverses vont bon train, et les opposants à ce programme pour le moins étrange et provocateur se multiplient, scientifiques et croyants confondus, qui voient d’un œil suspicieux la naissance de cet enfant. S’ils savaient combien cette épineuse situation est encore plus complexe … Marie complètement défoncée, est retenue contre son gré par le directeur du programme Slate, avide et manipulateur petite ordure, il n’y a pas d’autre mot, bref le Judas de service …

Les mutations génétiques vont bon train pour formater le bébé en fonction de l’imaginaire du public : du coup il aura les yeux bleux en lieu des traits sémitques qui devaient caractériser le Jésus d’origine. Slate orchestre des miracles bidons, tandis qu’il soumet le pauvre gamin à une formation intensive au créationnisme le tout avec des profs et des camarades virtuels. De page en page on tombe des nues devant l’absurdité de la situation et sa profonde cruauté, tout ça au nom du Dieu Argent. Et bien sûr tout cela va tourner en eau de boudin, notamment quand le gamin baptisé Chris, enclenche sa crise d’ado et tourne … punk.

Je ne vous en dis pas plus sinon que c’est déjanté au possible, avec des effluves de Babylone Babies de Dantec ou de Blade Runner de Ridley Scot, le tout sur du Exploited poussé à fond. Le dessin au scalpel de Murphy doit du reste être parcouru casque aux oreilles puisque l’auteur suggère une BO où s’invitent Marilyn Manson, The Bloody Hollies, Kavinsky, Groovie Ghoulies, Stiff Little Fingers et White Zombie, histoire de marquer le tempo endiablé de ce chemin de croix particulièrement prenant … et surprenant ! Car une inconnue X s’invite dans l’aventure sous la forme d’une petite fille qui pourrait être bien plus qu’elle ne semble …

Bref et pour faire court, Punk Rock Jesus comporte 232 pages, soit 232 claques bien senties, nécessaires en ces temps de débilité profonde, où le bon sens semble avoir migré dans une autre stratosphère. Et Murphy de vous ramener sans ménagement sur le plancher des vaches, pieds sur terre, tête sur les épaules … et franchement ça fait du bien et ça fait peur ! l’ouvrage date de 2013, et il annonce toutes les folies actuelles.

Et plus si affinités

http://www.urban-comics.com/punk-rock-jesus/

Enregistrer

Enregistrer

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on RedditShare on TumblrBuffer this pageShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire