Printemps de Bourges 2014 / Tina : Paris /Berry ou la communication en région

Notre périple communicant en terre festivalière hostile se poursuit ce jour avec un retour aux sources berrichonnes. Nous rappelant que le Printemps de Bourges se passe avant tout à Bourges, nous quittons les bureaux parisiens de la manifestation pour nous parachuter en région Centre, au cœur de la cité du Berry et y rencontrer Tina Poulizac.

Tina, c’est la représentante du Printemps au sein de la région, celle qui prend en charge l’orga du festival sur site et assure l’interface entre l’équipe de l’event et les différents interlocuteurs locaux. Un boulot prenant qui débute en amont de façon vigoureuse et se poursuit pendant le festival avec ce genre de chose :

Eh oui, parmi ses attributions, Tina s’occupe de l’accueil VIP, dont les politiques qui viennent régulièrement visiter la manifestation. A elle donc d’orchestrer leur venue (parcours, sécurité, déjeuner, conf de presse, …). Mais ce n’est qu’une partie du triumvirat relationnel qui lui incombe, sachant qu’elle s’occupe aussi de l’accueil public et de la comm’ avec les intervenant locaux.

C’est donc un pan entier du festival qu’elle a entre les mains et dont elle expose ici les grandes lignes, jetant par ailleurs un regard inattendu sur l’apport des nouvelles technologies dans cette planification. C’est donc parti pour une nouvelle masterclass où l’institutionnel intervient en force

Présentez-vous, votre formation, votre parcours.

Mon diplôme d’Assistante de Direction m’a amenée il y a quelques années à décrocher un poste au service Relations Publiques de la Maison de la Culture de Bourges où j’ai acquis les premières bases professionnelles en termes de relations publiques et de communication et obtenu le poste d’Attachée de Relations Publiques.

13 ans plus tard, j’ai quitté la Maison de la Culture pour rejoindre l’équipe du Printemps de Bourges où j’assure la Direction des Accueils du public, la Relation Publique institutionnelle et une fonction de communication sur le plan régional.

Basée sur Bourges, j’assure un lien permanent entre le territoire local et l’équipe du Printemps.


Depuis quand travaillez-vous pour le PDB ? Quelle est votre fonction au sein de l’équipe communication du festival ? En amont de l’évènement ? Pendant l’évènement ? Après l’évènement ?

Je travaille au Printemps de Bourges depuis 1991. Pour entrer plus dans le détail, ma fonction au Printemps est « multicartes », diversifiée et polyvalente. Voici mes principales missions :

I – Relations Publiques :

  • rôle de représentation du Printemps, notamment sur le plan local et régional, avant, pendant et après le Printemps ;
  • responsable de l’accueil des « super-vip » pendant le Printemps (ministres, hommes et femmes politiques nationaux, personnalités importantes du monde du spectacle…) ;
  • élaboration en amont des programmes de visites, mise en œuvre de ces programmes de visites pendant le festival, relations suivies avec la Préfecture pour les visites ministérielles…) ;
  • pendant le Printemps, organisation du carré VIP géré par 15 personnes ;
  • organisation de déjeuners VIP pendant le Printemps ;

II – Direction des Accueils du Public

  • gestion de l’équipe « accueil public » (6 personnes) pendant le Printemps – préparation de toutes les infos nécessaires pour que l’équipe puisse bien assurer sa mission d’accueil ;
  • gestion de l’accueil de groupes, de l’accueil des handicapés ;
  • coordination de toutes les équipes de bagagerie, d’hébergement, de prévention ;
  • gestion et animation d’un réseau de 250 Correspondants (responsables de CE, associations et étudiants) qui font la promotion du festival et vendent des billets à tarif réduit. Ils sont basés sur toute la France et vendent environ 40 % de la billetterie globale du Printemps ;
  • gestion de l’enquête faite auprès du public tous les 3 ans ;

III – Communication régionale

  • gestion de toute la diffusion de la pub (affiches, flyers, dépliants…) sur le plan national et régional ; je propose tout un plan de répartition de la pub et je recrute une personne qui ensuite met en œuvre la répartition de cette pub. Je travaille bien sûr en étroite collaboration avec toute l’équipe de Com qui est basée à Paris sous la direction de Fernando Ladeiro-Marquès ;
  • gestion du service de presse Région Centre, avant et pendant le Printemps, en collaboration avec mon assistante Pauline à qui je délègue la responsabilité pendant le festival, période pendant laquelle je fais surtout des relations publiques ;
  • coordination et communication de toute l’opération « Printemps dans la ville » : 25 bars en ville qui organisent des concerts durant les 6 jours du Printemps.

Communiquer en région : qu’est-ce que cela implique ? Quels enjeux ? Quelles contraintes ? Quels problèmes à gérer ? Comment les différentes équipes s’harmonisent-elles ?

Les enjeux : le Printemps de Bourges est un évènement national, le plus gros évènement de la région. Il est une vitrine très importante, un vecteur de communication énorme et essentiel pour la ville de Bourges en premier lieu mais aussi pour le département du Cher et la Région Centre. Il est donc très important que le Festival véhicule une image toujours positive, moderne et dynamique car cette image se répercutera sur toute la région.

Communiquer en région implique pour moi une grande disponibilité, une grande écoute et un sens de la priorité. En effet, très nombreuses sont les personnes qui souhaitent s’impliquer directement ou indirectement dans le festival. Je suis, à partir de janvier, extrêmement sollicitée de toutes parts, par toutes les catégories de public (commerçants, étudiants, CE, politiques, entreprises et diverses personnes ou structures, artistes locaux et régionaux…). Je dois examiner ces sollicitations, savoir les rejeter quand elles ne correspondent pas aux besoins ou à l’identité du Printemps, y répondre lorsque c’est de mon ressort ou les envoyer vers mes collègues lorsqu’ils sont concernés.

Les équipes Bourges et Paris sont en constante relation. Les moyens de communication modernes nous permettent de nous informer et de nous coordonner très facilement. De plus, nous faisons toutes les semaines une réunion de coordination entre les équipes de Bourges et Paris.

Qu’est-ce que l’arrivée des nouvelles technologies a pu changer dans votre travail ?

Moi qui travaille au Printemps depuis un bon nombre d’années, j’ai effectivement vu évoluer les méthodes de travail grâce aux nouvelles technologies, en particulier internet, les téléphones portables et les smartphones, autant d’outils qui n’existaient pas au début des années 90. Les avantages apportés par les nouvelles technologies sont surtout un énorme gain de temps (et donc d’argent) et beaucoup moins de déplacements entre Bourges et Paris. Les boites mails ont aussi généré une grosse diminution du stress du fait que les téléphones sonnent maintenant beaucoup beaucoup moins dans la journée. Par contre, les gens envoient des mails pour un oui ou pour un non et il faut prendre le temps de répondre à tous…

L’inconvénient se traduit par un comportement beaucoup plus individualiste de chacun et par une communication plus « aseptisée » via internet. Il y a une quinzaine d’année, lorsqu’un service était en surcharge, se mettait en route une belle solidarité, tout le monde terminait tard le soir pour aider les collègues et le travail se faisait collectivement dans la bonne humeur. Aujourd’hui, on est plus dans le « chacun pour soi » mais heureusement, la bonne humeur est toujours là ! En conclusion, l’esprit d’équipe a un peu perdu de sa superbe mais l’efficacité a été renforcée.

Selon vous qu’est-ce qu’une communication réussie ?

Une communication réussie passe à mon sens par une bonne connaissance de son public, par la mise en place d’objectifs clairs et d’une stratégie bien déterminée à l’avance tout en sachant parfaitement adapter ou modifier cette stratégie en cas d’imprévu en cours de route.

Mille mercis à Tina Poulizac pour son temps, ses explications, son accueil.

Et plus si affinités

http://www.printemps-bourges.com/fr/accueil/bienvenue.php

 

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.