Policiers et citoyens, une relation sous tension : diviser pour mieux régner ?

16 mai 2020 : en pleine manifestation des soignants, une infirmière est appréhendée de manière musclée. La vidéo de cette arrestation spectaculaire circule immédiatement sur les réseaux sociaux, charriant un flot d’indignation et de commentaires. Le débat fait rage entre ceux qui dénoncent la violence policière, ceux qui accusent la manifestante de « l’avoir bien mérité ». Une mécanique désormais rodée, après deux ans de confrontation hebdomadaire CRS/Gilets jaunes … et qui au final sert une stratégie politique de l’embrasement. Dixit le documentaire Policiers et citoyens, une relation sous tension.

Logique de l’escalade

Programmée par ARTE, l’enquête menée par l’allemand Sebastian Bellwinkel démonte les rouages d’une logique mortifère dictée par les autorités en place depuis une vingtaine d’années : l’escalade menant à l’affrontement. Le constat ressort chez tous ceux que le réalisateur interroge. Sociologues spécialisés dans la question des forces de l’ordre, syndicalistes de la police, journalistes, gardiens de la paix, victimes de brutalités policières … Durant 1h20 d’analyse, on voit s’enclencher les rouages d’une équation explosive, que les politiques appellent de leurs vœux.

Diktat du chiffre imposé par Sarkozy quand il était au pouvoir, réduction drastiques des effectifs, manque flagrant de moyens, refus du dialogue au profit du rapport de force, radicalisation des mentalités, absence d’accompagnement psychologique d’agents en grande souffrance piégés dans les codes virilistes de la fonction, omerta de la corporation qui interdit de dénoncer les dérives de collègues … les problèmes s’accumulent comme autant de charges de TNT qui n’attendent qu’un petit détonateur pour tout pulvériser.

Un contrôle indépendant

Résultat : une militarisation policière validée par le pouvoir, qui s’ancre dans un terreau déjà très conservateur et qui penche de plus en plus vers l’extrême droite. Des victimes qui ne peuvent se défendre, faute de preuves et vivent leur vie gâchée avec des séquelles effroyables. Une méfiance généralisée et croissante de la population face à ses représentants. L’urgence de mettre en place des organismes de contrôle indépendants comme en Angleterre. Et de sortir de la stratégie de confrontation voulue par les décideurs : ne plus privilégier le bras de fer.

Le documentaire est construit avec une logique imparable, illustré très précisément, en s’appuyant sur des crises désormais célèbres, le « Welcome to hell » de Hambourg, la crise des banlieues françaises de 2005, pour démontrer combien ce durcissement est récurent de pays à pays. Impact de la vidéo prise sur le vif, dissimulation des immatriculations, violence policière dans les quartiers, tout est abordé pour prendre place dans un puzzle dont on saisit le caractère destructeur dans sa globalité.

A voir donc pour prendre du recul, de la hauteur, et dépasser le stade primaire du « ACAB » et de la « racaille » : bien évidemment, et comme toujours, les choses sont autrement plus complexes. Si on veut les faire changer, ce sera ensemble et en les envisageant autrement.

Pour en savoir plus :

https://www.arte.tv/fr/videos/085431-000-A/policiers-et-citoyens-une-relation-sous-tension/