Philippe Manoeuvre – Rock : sex, drugs and autobiographie …

Bon, vu qu’on a de fortes chances de se retrouver bouclé chez soi dans les jours prochains, autant prévoir de saines activités pour passer le temps intelligemment en attendant la fin du monde. La lecture va redevenir à la mode, les gars, c’est moi qui vous l’dis. Et parmi les bouquins must read en cette période sombre, Rock, l’autobiographie de Philippe Manoeuvre s’impose, incontournable et étrangement revigorante. Pensez, Mister Manœuvre avait déjà la verve bien boostée pour parler des grands du rock (et Dieu sait s’il en a croisé dans sa longue carrière de critique), alors imaginez quand il restitue son parcours ô combien passionnant !

Car ce type à la gouaille aussi légendaire que son perf en a à conter des histoires, lui qui fut de toutes les aventures fondatrices, Rock&Folk, Les Enfants du rock, Metal hurlant, Les Humanoïdes associés … Musique, BD, ciné, arts, télé, radio, Sieur Phil, sa vie durant, révéla moult talents, vécut des trucs pas possibles, vit des ovni, tomba amoureux des pyramides, fut scotché en haut de la Tour Eiffel, découvrit un album de Michael Jackson à Mag 2, interviewa Nina Hagen tout juste vêtue d’un soutif noir …

Quelques anecdotes – pas les plus folles, no spoil oblige, lecteur – parmi tant d’autres pour ce guerrier de la culture pop et rock, notre Nick Kent à nous, cultivé, fin lettré, camé et alcoolique à ses heures, papa attentionné, amant prolixe et malheureux, teufeur bien sûr, capable de partir à 1h du mat’ en reportage, qui relève tous les défis, est de tous les voyages journalistiques, a rencontré une incalculable kyrielle de musiciens, de dessinateurs BD, d’artistes, qui fonce tête baissée dans tous les délires, relevant le gant avec un décidé : « est-ce que le pape est catholique ? »

Un leitmotiv révélateur : pour Manoeuvre, le rock est un engagement religieux, un foi ravageuse, un dieu jaloux qui brûle ses fidèles, de joie et de souffrance. Certains y laissent leur vie, parfois dans le feu d’une jeunesse brillante et suicidaire, d’autres passent le cap, atteignent l’âge de raison, gagnent un statut, une aura de patriarche. Mais jamais ils n’oublient, ne négligent cette flamme qui les animera par delà la tombe. Dans ces pages, Manoeuvre partage un peu de cette chaleur, de cette lumière et ça fait chaud à l’esprit, au cœur, à l’âme.

Et plus si affinités

https://www.harpercollins.fr/livre/12662/harpercollins/rock

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.