Pathelin, Cléopâtre, Arlequin – Le théâtre dans la France de la Renaissance

Quand on évoque le théâtre de la renaissance, on pense immédiatement à Shakespeare et ses contemporains. Si effectivement la scène anglaise fut prolixe autant que dominante, la France a également vu l’art dramatique prendre ancrage dans un paysage culturel pourtant durement secoué par les Guerres de religion. Première du genre, l’exposition Pathelin, Cléopâtre, Arlequin – Le théâtre dans la France de la Renaissance revient sur cette mutation.

Théâtre de foire, commedia dell’arte, émergence d’un genre tragique inspiré des auteurs latins, prémisses d’un répertoire français, les deux commissaires d’exposition Muriel Barbier, conservatrice du patrimoine au musée national de la Renaissance et Olivier Halévy, maître de conférences à l’Université Paris III – Sorbonne nouvelle, ont adopté une vue très large pour saisir la teneur d’une activité en plein essor.

Auteurs, troupes, jeu, mise en scène, rapport au pouvoir, … on découvre les contours de cette industrie du spectacle en devenir via une centaine de manuscrits, de dessins, d’objets et autres témoignages d’époque. Par ailleurs et c’est là un point essentiel, outre les conférences et les projections, des œuvres sont jouées dans l’enceinte du château d’Ecouen, qui abrite l’exposition, notamment la Cléopâtre captive d’Étienne Jodelle.

Fidèle à sa vocation, le Musée national de la Renaissance donne ainsi à découvrir un pan entier de la richesse culturelle hexagonale de l’époque. Les spectacles ne faisaient pas que divertir, ils soulignaient la puissance de la Cour de France et la créativité vivace du royaume. Un élément essentiel de stabilité dans le chaos des guerres civiles qui déchirèrent le pays, et une passerelle vers un avenir plus calme, où le théâtre français s’épanouira enfin, à la lumière du Roi Soleil.

Et plus si affinités

https://musee-renaissance.fr/evenement/pathelin-cleopatre-arlequin-le-theatre-dans-la-france-de-la-renaissance

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.