• Festival de Salzbourg 2020 – Cosi Fan Tutte : Mozart superbement covid compatible !
  • Kalifat :  une série qui fait froid dans le dos
  • Babylon Berlin : infect et merveilleux !
  • The Killing : tragédie policière danoise en 3 actes et 40 épisodes
  • Film : Guns Akimbo pour les amateurs de dark web, mini gun et chaussons tigres !

Lecture : « J’étais le dealer des Rolling Stones » … et j’ai survécu !

C’est le commentaire qui me vient à l’esprit en bouclant les 390 pages de ce récit dantesque devenu culte. Car en rencontrant les Rolling Stones dans la flamboyance perverse des 60’s britanniques, Tony Sanchez ne savait pas qu’il allait mettre le doigt et tout le reste dans un engrenage particulièrement destructeur. Engrenage qu’il démonte page après page de ces mémoires passionnantes, tout en pénétrant les arcanes d’un groupe mythique au…

Read More >>

The Killing : tragédie policière danoise en 3 actes et 40 épisodes

Ah The Killing. Série danoise incontournable, un monument du polar nordique, sombre et désespérant à souhait. Forbrydelsen en danois dans le texte … Trois saisons, trois enquêtes. Longues. Compliquées. Éprouvantes. Qui n’en finissent pas de rebondir. Des pistes qui ne mènent à rien, des portes qui s’ouvrent sur du vide, des suspects qui n’en sont plus, un cheminement frustrant vers une vérité inacceptable. Et pour suivre ces fils ténus, Sarah…

Read More >>

8151 : foulard à lire, à chérir, à en frémir …

Couleurs éclatantes, formes inquiétantes, douceur de la soie, rigueur des finitions … et cette promesse, surprenante, inédite : des foulards à lire. Avec des références précises à des romans policiers aussi prestigieux que tortueux et dérangeants : Mygale de Jonquet, La Dame du lac de Chandler, Rock Béton de Vernon, Le Funiculaire des anges de Chute … Comment passe-t-on d’univers aussi noirs à un accessoire aussi frivole ? Quel secret cache donc 8151,…

Read More >>

Solution culturelle anti COVID : le concert vertical !

Dans la série « Adaptons-nous à ce putain de COVID », je voudrais le concert vertical. Non pas un concert du groupe nazairien indie-pop Vertical, très intéressant au demeurant, mais dont le son très calme n’aurait peut-être pas convenu à la formule quoi que, quand on veut, on peut. La preuve avec le live pour le moins échevelé donné par les ukrainiens du très rock O.Torvald. A la verticale donc….

Read More >>

Le Niçois : Jacques Merenda is back !!!

Nouvelle chronique littéraire au compteur avec le magnifique et truculent Le Niçois. Le roman de Joann Sfar relate le retour de Jacques Merenda, flamboyant et très scandaleux maire de Nice, au sein de sa chère ville qu’il a dû quitter pour échapper aux poursuites judiciaires. Objectif : sauver Nice d’une inondation bleu marine. Explications.

Read More >>

Bienvenue au gîte : le Sud, ça se mérite !

Et pas dit que Caroline, executive woman parisienne ultra névrosée de perfectionnisme, soit à la hauteur de l’enjeu. Contrairement à son compagnon Bertrand qui trouve très rapidement ses marques dans cet exil provençal que le couple a délibérément choisi sur un coup de tête. Voici en gros le pitch du film Bienvenue au gîte. Soit deux urbains soumis au rythme frénétique de la capitale qui décident de tout plaquer pour…

Read More >>

A l’avant garde : Pablo Lobato, the last illustrator on earth ?

Quatre portraits … quatre … sur les centaines qu’il a réalisés … Pablo Lobato est un dévoreur de lignes, un amoureux de la géométrie. Il met les profils de ses modèles en coupe réglée, taille les faciès à coup de serpe du bout de son stylet numérique, mélange Picasso et Modigliani pour réinventer les traits de Madonna ou Freddie Mercury. Son dada ? Les grands de ce monde, politiques, artistes, famous…

Read More >>

Festival Convivencia : la culture au fil de l’eau …

En dépit des interdictions frappant le milieu de la culture de plein fouet, le festival Convivencia a réussi à maintenir son édition 2020 au prix de certains aménagements nécessaires. le fait est suffisamment rare pour être souligné et interrogé. Explications.

Read More >>

Pâtisserie C. Paquet : Rambouillet, son château, … ses croquinettes !

Donc, voici le topo, les chéris ! Si vous êtes des obsédés du summer body au point de vous flageller à coup de régimes, vous fuyez ces lignes. Si vous êtes amateur des douceurs de la vie et que par hasard vous passez par Rambouillet, vous faites une petite escale dans la pâtisserie de Mister Paquet, où vous trouverez, entre autres douceurs, LES CROQUINETTES (souligné en gras et majuscules, avec points d’exclamation,…

Read More >>

Playground – Le design des sneakers : la basket tous terrains investit Bordeaux !

Et plus spécifiquement le musée des Arts décoratifs et du Design qui revient sur la manière dont la chaussure de sport est progressivement devenue objet de consommation et icône culturelle. Une aventure marketing propre à l’industrialisation galopante du XXeme siècle mais également un défi créatif pour les stylistes … et un coup de chaud pour tous les collectionneurs/afiscionados/fans qui risquent fort de se précipiter dans l’agglomération girondine pour en profiter….

Read More >>

Kingdom 2 : il y a une vie après le cliffhanger !

Rappel : « Netflix !!!!!! Putain Netflix mais non ! Nooooooooooon quoi ! T’as pas le droit de faire ça !!! » C’est en ces termes éloquents que nous avions bouclé la saison 1 de l’excellent et particulièrement gore Kingdom, ajoutant au passage : « Bon Dieu Netflix, t’as vraiment intérêt à prévoir une saison 2 sinon c’est de la cruauté mentale !!! » Il faut croire que l’avertissement a été entendu. Kingdom 2eme du nom vaut largement la première…

Read More >>

Chronique lecture : Ian Curtis – Twenty-four hours – Éditions du Layeur – 2020

Il y a quarante ans, Ian Curtis se pendait. Son suicide mit un terme à l’aventure Joy Division, mais engendra un véritable mythe. Diego Gil a voulu saisir cette métamorphose en recomposant la dernière journée du légendaire chanteur dans l’ouvrage Ian Curtis – Twenty-Four hours, dont voici la chronique. Et plus si affinités https://www.edtionsdulayeur.com/ian-curtis

Read More >>

Les Satellites – Saison 2 : de nouveau en orbite, il était temps !!!!

Les bons groupes, c’est comme les mauvaises herbes, ça ne crève pas. Les Satellites font partie du lot. Après leur spilt en 1994, au terme de 9 ans d’une flamboyante trajectoire inter-stellaire, on les pensait définitivement perdus pour la cause rock. C’étaient mal les connaître. Voilà-t-y pas qu’après une longue errance de constellation en constellation, ils repointent le bout de leur nez dans notre galaxie, avec une nouvelle mouture de…

Read More >>