• Bodyguard : leçon de narration
  • Joyeux Noël : la paix soit sur le no man’s land …
  • Tosca à l’Opéra National de Finlande : la diva et le tyran
  • Basquiat, un adolescent à New York : une excellente surprise
  • Hérédité : evil Tatie Danielle !

Exposition Bagues d’homme : l’élégance au bout des doigts …

On s’arrête trop souvent sur les beautés de la mode au féminin. C’est oublier que l’homme aussi se pare, de vêtements et de bijoux. Fort heureusement, des expositions comme Bagues d’homme nous rappelle avec style que la parité doit fonctionner dans les deux sens. Abritée dans les locaux feutrés de l’École des Arts Joailliers, la collection patiemment constituée par l’antiquaire Yves Gastou a tout pour surprendre, séduire et initier. Car…

Read More >>

A l’avant garde : Mari Shimizu

Que cache le cœur d’une femme ? … Et ses entrailles ? Les anatomistes du temps jadis ont répondu à l’énigme, à grand renfort de planches chirurgicales et de statues de cire exhibant l’organisme des dames et leur pouvoir de reproduction. Pourtant l’énigme demeure, sous l’entrelacs des viscères reproduits. La japonaise Mari Shimizu l’a compris : le mystère demeure entier, des rêves, des angoisses, des souffrances et des joies alimentées par les arcanes…

Read More >>

Festival d’Automne – HATE : l’amazone et la bête dans un duo improbable

Assumant le « je », Laetitia Dosch qui signe le texte et la mise en scène de cette création, nous embarque dans une aventure hors norme, se jouant de tous les codes, faisant parler son cheval à la façon d’un ventriloque, le chevauchant sur du Schubert dans une allure d’amazone prête à partir au combat et allant jusqu’à lui offrir sa croupe dans une tente quechua. Ovni théâtral Il fallait…

Read More >>

Guantanamera : équipée funèbre et satire burlesque

Coréalisé en 1995 par Tomás Gutiérrez Alea et Juan Carlos Tabío, ce petit chef d’œuvre d’humour noir, au sens le plus surréaliste de l’expression, est un road-movie, une épique équipée, une fable ou une farce ayant pour mérite de pointer les contradictions de la bureaucratie castriste blétissante. Le scénario prend pour source le cortège funéraire – et à peine funèbre – d’Entr’acte (1924) et le périple de Subida al cielo…

Read More >>

Trouvaille Musique : Infecticide

Et nous trouvons donc ces joyeux lurons amateurs de scrabble subversif et jeus de mots douteux dans les tiroirs d’Atypeek Music qui confirme ainsi ce talent si particulier à détecter les dingues et à encourager leurs déviances. Est-ce bien raisonnable ? Donc un trio adepte d’une techno à tranchoir alourdie de synthés corrosifs et de boite à rythme en mode lobotomie, le tout enrobé serré dans des sacs poubelles et des…

Read More >>

Quand le Rinaldo de Haendel investit le Bateau Feu …

Souvenez-vous : Printemps 2014, le Bateau Feu – Scène nationale Dunkerque inaugure ses nouveaux locaux dont nous avons suivi les travaux un an durant. Une renaissance flamboyante pour une infrastructure obsolète, soudain surgie de ses cendres pour prendre l’allure d’une théâtre de magnifique facture, aux équipements ultra-modernes. Alors directrice des lieux, Hélène Cancel ne cache pas ses ambitions culturelles, affirmées avec le spectacle de lancement, le magistral Roi Lear de Schiaretti,…

Read More >>

Nathalie Gagneux : le recyclage comme une fantaisie …

Certains ne peuvent souffrir les vieux canevas fanés, les dentelles défraîchies, et les tissus désuets, d’autres en sont tellement fanas qu’ils en font leur pratique quotidienne. Nathalie Gagneux est de cette race de créateurs. Amoureuse des textiles dans ce qu’ils ont de plus original, de plus bigarré, elle les traque de vide grenier en antiquaire pour leur redonner vie, éclat et âme. Et de la manière la plus élégante et…

Read More >>

A l’avant garde : Nathalie Shau

Il n’y a pas à dire, le pedigree de l’artiste lituanienne en impose : Lydia Courteille, Sony BMG, Metropolis records, Actes Sud, Bloomsbury Publishing, Le Livre de Poche … visiblement sources de artworks multiples, les talents d’illustratrice de Nathalie Shau sont également prisés en galerie, où elle expose avec une régularité de métronome. C’est que son univers de moderne Circé a tout pour inquiéter … et séduire. On y croise de…

Read More >>

Cézanne et moi : de la difficulté d’enfanter un regard moderne

Pris séparément, Cézanne et Zola sont déjà imposants. Étudier leur relationnel tient donc forcément du titanesque … c’est oublier pourtant que cette amitié fut profondément humaine jusque dans son lent délitement … et cela, Danièle Thompson l’a très bien cerné en tournant Cézanne et moi. Le film raconte donc cette histoire d’amour, car c’est d’amour qu’il s’agit, entre deux vrais camarades qui s’adorent et se détestent comme des jumeaux intellectuels,…

Read More >>

Exposition Louis-Philippe et Versailles : «  A toutes les gloires de la France »

6 octobre 1789 : contraints par la populace à rallier Paris, Louis XVI et sa famille abandonnent Versailles. Le magnifique palais de Louis XIV sombre dans la torpeur tandis qu’œuvres et mobilier sont dispersés, placés au Louvre, vendus. Il faudra attendre le règne de Louis-Philippe pour que le château embrasse sa nouvelle carrière … de musée national. C’est cette mutation méconnue que l’exposition Louis-Philippe et Versailles retrace. Orchestré par Valérie Bajou,…

Read More >>

Kamikazes : le vent des dieux entre effet de propagande et gâchis de masse

Derrière toute gloire guerrière se cache généralement une réalité plutôt minable : le mythe des kamikazes ne fait pas exception à la règle. Pour preuve l’enquête de Constance Sereni et Pierre-François Souyri qui en 250 pages et quelque tord le coup aux idées reçues, héritées d’une propagande certes efficace mais totalement galvaudée. Exit donc la figure de l’aviateur samouraï, qui se sacrifie volontairement au nom de son divin empereur et de…

Read More >>

Maison de la danse de Lyon : TUTU mais pas trop …

On penserait qu’avec pareil titre, la troupe des Chicos Mambo annonce la couleur d’un spectacle travesti dans la droite lignée des Trocks. Il n’en est rien. Avec Tutu, pas de drag queen on pointes, mais des messieurs à la virile plastique qui, par delà le tulle et le chausson, réfléchissent sur la mystérieuse beauté de la danse, l’infime frontière qui sépare la grâce du loufoque, la puissance et la sensibilité…

Read More >>

Festival 52 : parce que nous sommes puissantes …

« Apprenez qu’on ne sort de l’esclavage que par une grande révolution. Cette révolution est-elle possible ? C’est à vous seules à le dire puisqu’elle dépend de votre courage ». Dixit Choderlos de Laclos dans le très dynamique Des Femmes et de l’éducation où l’auteur des Liaisons dangereuses botte le cul de ses contemporaines pour les pousser à sortir par elles-mêmes de la condition d’esclave où les hommes les ont enfermées depuis des…

Read More >>

British Style : quand Loïc Prigent dissèque la mode à l’anglaise !

Loïc Prigent I love youuuuuuuuuuuuuu ! Toi qui as tout compris à la mode et ses travers, qui radiographies les dessous d’un défilé, l’ADN d’une grande maison comme personne, ton approche du British Style a ravi la shakespeareo-punk que je me plais à être. Tourné en 2017, ce documentaire retrousse les jupons britanniques de bien plaisante manière pour mettre à jour tissu liberty, tartans multicolores et ce combat quotidien pour contourner…

Read More >>

A l’avant garde : Megalex Whynot et ses poupées pourries

Certains enfants cajolent leurs poupées, d’autres les martyrisent. Visiblement inspirée par les méthodes radicales de Wenesday Addams, Megalex Whynot a fait son métier de cette activité pour le moins inquiétante, mais ô combien libératrice. C’est donc avec une certaine exaltation doublée d’une imagination sans limite que Megalex s’empare des malheureux poupons lui tombant sous la mains pour leur refaire le portrait à la mode vaudou. Bye bye prunelles azur, anglaises…

Read More >>