• Ubu roi (ou presque) au TNP : l’emballement théâtral de Schiaretti
  • Naked War : regard sur les Femen ou la puissance de la femme nue
  • Immerstadj d’Hamid Ben Mahi : être ensemble comme dans un rêve
  • Le jeune Karl Marx : le communisme en germe
  • Kim Kong : quand les grands singes cinématographiques font pleurer les tyrans psychopathes … …

A l’avant garde : Satoshi Saïkusa

Mementori mori de l’un, pensée bouddhiste de l’autre, voici les deux piliers qui consolident l’oeuvre de Satoshi Saïkusa, les deux tendances qui dictent son exploration artistique et philosophique, en parallèle de son travail de portraitiste et de photographe de mode. Ses séries « Impermanence » et « Dots photography » se font écho comme appropriations de genres esthétiques fondamentaux dans la lecture du monde et de l’humain, natures mortes, Vanités, pointillisme. Tout dit la…

Read More >>

Festival du Film Britannique de Dinard : Confident royal

Le long métrage de Stephen Frears, Victoria & Abdul, curieusement traduit en français sous le titre pour magazines people (genre Point de vue et images du monde ou Gala) de Confident royal, a été montré en avant-première à Dinard. Il sort cette semaine dans de nombreuses salles à travers l’hexagone. Toujours se méfier quand on prétend tirer un film de “faits réels”. D’autant que, dans le cas qui nous occupe,…

Read More >>

Les Panthères grises – Patrick Eudeline : l’artiste n’est pas forcément faustien …

Cher Patrick Eudeline, cette petite bafouille en forme de chronique pour vous supplier d’avoir pitié de moi. Grande admiratrice de votre style révélé à la lecture du magistral Vénéneuse, je viens de m’enfiler la majeure partie de vos romans pour me préparer dignement à la lecture de ce nouvel opus, Les Panthères grises. Je me disais qu’avec l’âge, vous seriez moins incisif peut-être, plus rond, … on ne sait jamais,…

Read More >>

Rubens – Portraits princiers : un même “air de famille”

Pas si évident de meubler l’espace du musée du Luxembourg, longtemps réduit (au moins jusqu’en 1977-78, à l’époque des salons Écritures et La Lettre et le signe auxquels nous eûmes l’honneur de collaborer étroitement) à deux rateliers pourvus de cimaises séparés par un long couloir. L’agencement – le travail d’architecture intérieure, de déco et d’éclairage qu’aujourd’hui on qualifie de scénographie – de l’expo Rubens – Portraits princiers, signé Véronique Dollfus,…

Read More >>

Quand le Chocolat des Français se met à l’amande …

« Le Bon, le Beau et le Made in France », « Cacaorico », … c’est avec une grenouille rouge sur rayures blanches et bleues que Le Chocolat des Français hisse haut les couleurs de la sucrerie patriotique. A l’heure où le cacao mondial se fait la malle du coté des saloperies de synthèse et du tout génétiquement modifié, la jeune enseigne défend avec véhémence et humour la forteresse du 100 % naturel, virant huile…

Read More >>

Immerstadj d’Hamid Ben Mahi : être ensemble comme dans un rêve

On connaissait Hamid Ben Mahi, chorégraphe éminemment politique avec ses pièces qui ont tour à tour abordé l’oppression et l’humiliation (Hogra – 2014), la misère des clandestins (La Géographie du danger – 2010) ou encore les affres de la (dé)colonisation franco-algérienne (Beautiful Djazaïr – 2011). Mais c’est avec une pièce bien plus apaisée qu’on le retrouve à l’occasion de l’ouverture de saison du CCN de La Rochelle de Kader Attou (fan…

Read More >>

Trouvaille Musique : Anna Kova

Oh la jolie voix que voilà … souple, élastique, légèrement sirupeuse comme une guimauve à la vodka, piquante comme une pointe de piment mexicain, chaude et enveloppante comme un irish coffee … rien pourtant de lourd ni d’emprunté dans le chant d’Anna Kova. La demoiselle en apprend les techniques et les subtilités au Berklee College of Music de Boston, s’initiant par ailleurs au piano et à la danse. Bref chez…

Read More >>

Festival du Film Britannique de Dinard : aperçu du palmarès 2017

Excellente sélection cette année à Dinard et palmarès satisfaisant pour tout le monde (ou presque), public et spécialistes confondus, dont voici un aperçu :  Hitchcock d’Or Ciné + Grand Prix du Jury : SEULE LA TERRE de Francis Lee Hitchcock du meilleur Scénario Allianz : DAPHNE de Peter Mackie Burns Mention spéciale de la présidente Nicole GARCIA : PILI de Leanne Welham Hitchcock du Public Première : PILI de Leanne Welham…

Read More >>

Le jeune Karl Marx : le communisme en germe

Dans l’image collective, Marx s’incarne comme un vieux barbu, philosophe, révolutionnaire, le père du communisme. Le jeune Karl Marx, biopic non conventionnel du réalisateur haïtien Raoul Peck propose un autre visage en se focalisant sur le penseur émergent plein de fougue et de passion. Nous sommes en 1840 dans une Europe capitaliste traversée de profondes crises, Marx n’est pas encore l’auteur du Capital, mais s’apprête à le devenir. Ce sont…

Read More >>

Des Vies en révolution : parce qu’Octobre 17 fut affaire d’humains

On l’oublie trop souvent quand on contemple le grand théâtre de l’Histoire. Ces événements qui bouleversent l’ordre du monde et des empires sont orchestrés, provoqués, vécus et subis par des femmes et des hommes. La révolution russe d’octobre 1917 n’échappe pas à cette règle. Alors qu’on en célèbre le centenaire, les éditions Don Quichotte convoquent François Bonnet, journaliste et l’un des fondateurs de Mediapart, pour organiser la co-rédaction du recueil…

Read More >>

A l’avant garde : Fabesko

Si elle avait à figurer dans un roman de la comtesse de Ségur, Fabesko, sans conteste, personnaliserait la synthèse du Bon Petit Diable et de Sophie la malheureuse. Des sales mioches mal élevés par la bêtise crasse de parents bon chic bon genre, gamins irrévérencieux et pleins de vie dont la curiosité sans fin activent les pires catastrophes et les explorations les plus cocasses. C’est que Fabesko aime faire du…

Read More >>

Bobby Beausoleil et autres anges cruels : la face cachée du Summer of love

1967 : le Summer of love bat son plein. Le mouvement hippie envahit les USA depuis son centre névralgique, Haigh Ashbury à San Francisco. Mot d’ordre : liberté. De pensée, de mœurs. Refus des carcans familiaux, du système de consommation, du système politique. Dénonciation de la guerre du Vietnam, lutte pour les droits civiques des noirs. Rock et drogue. De partout des gamins paumés déboulent à Frisco pour vivre cette exaltation quasi…

Read More >>

Terra Corsa : bonheurs gustatifs de l’Ile de Beauté

L’Ile de Beauté, ses paysages, ses parfums, entre mer et montagne … sa charcuterie et ses fromages, gentiment moqués par Goscinny dans Astérix en Corse pour leur puissance, leur caractère, leur piquant … les amateurs pourtant ne s’y trompent pas qui savent apprécier ces produits de caractère, et seront ravis de les trouver à foison chez Terra Corsa. Installée rue des Martyrs dans le 9eme arrondissement parisien, l’épicerie se distingue…

Read More >>

Kim Kong : quand les grands singes cinématographiques font pleurer les tyrans psychopathes … …

Réalisateur ultra prisé du box office, Mathieu Stannis n’en peut plus de pondre du blockbuster à la file ; si c’est la recette du succès, c’est pour lui une source répétée de stress, de déprime, de dégoût. Heureusement le destin va toquer à sa porte pour l’extraire de sa torpeur et le réconcilier avec la créativité et la verve artistique. Mais avant il va s’en prendre plein la gueule. Car sa…

Read More >>

La Fabuleuse histoire du Kathakali à travers ses techniques : Milena Salvini et l’esprit du guru-shishya parampara

Après leurs remarquables ouvrages sur le mime (l’un consacré à Maximilien Decroux, l’autre signé Pinok et Matho), Riveneuve et Archimbaud ont co-édité La Fabuleuse histoire du Kathakali, la somme philosophique, didactique et esthétique de Milena Salvini, richement illustrée par les photos de Mireille-Joséphine Guézennec et Jean Gros-Abadie, traitant de la danse indienne, et plus précisément du Kathakali. L’esprit de transmission Hubert Laot, le directeur de l’Auditorium du Musée Guimet, rappelle…

Read More >>