• SMMMILE Festival : vegan & pop … mais encore, Nicolas Dhers ?
  • Mindhunter 2 : « In every dream home a heartache »
  • Pose 2 : la vie et rien d’autre …
  • Midsommar : Lovecraft, Bergman, Pasolini, Aster et les autres …
  • Game of thrones : la série qu’IL FAUT SPOILER !

Midsommar : Lovecraft, Bergman, Pasolini, Aster et les autres …

« Pour savoir si l’on évolue véritablement dans l’étrange, le meilleur test consiste à se demander si l’on a suscité chez le lecteur un profond sentiment de crainte, et l’impression d’être entré en contact avec des sphères et des puissances inconnues ; si l’on a réveillé chez lui une attention stupéfaite, comme s’il tendait l’oreille pour guetter le battement d’ailes noires ou les grattements de silhouettes et entités extérieurs à l’extrême bord…

Read More >>

Trouvaille Musique : Rendez-vous

Il y a peu, nous chroniquions Daniel Darc – Pieces of my life, reconnectant brutalement avec des 80’s sombres, punk et synthétiques. Mais avions-nous vraiment quitté ces eaux sombres et houleuses sillonnées en son temps par Taxi Girl ? Certainement pas si nous prenons en compte le dossier Rendez-vous. Le combo parisien officie depuis 2012, affichant une préférence marquée pour la dark wave eighties abreuvée de Joy Division, The Cure et…

Read More >>

Game of thrones : la série qu’IL FAUT SPOILER !

Je me marre déjà en imaginant les milliers de protestations s’élevant à la lecture de ce titre certes provo mais finalement assez approprié … et qui reflète mon vécu de fan sur le tard. Car fan de Game of thrones, je suis devenue et dans des circonstances très particulières, que je m’en vais vous narrer. GoT n’était pas une nouveauté sur The ARTchemists ; dés 2012, Chris avait flairé le filon,…

Read More >>

Parfaite : dis-moi quel psychopathe tu aimes, je te dirai quelle sociopathe tu es ?

Instant lecture de la semaine donc, et au programme Parfaite de la journaliste et scénariste américaine Caroline Kepnes, Parfaite qui n’aurait jamais connu la faveur du lectorat si le roman n’avait fait l’objet d’une adaptation en série TV sous le titre désormais célèbre You by Netflix. Et c’est bien dommage car ce thriller possède une épaisseur des plus savoureuses … et des plus perverses. Pitchons la chose : Joe végète dans…

Read More >>

Killing Eve 2 : l’une tue, l’autre aussi ?

La première saison de Killing Eve nous avait laissés sur le flanc, la deuxième creuse le sillon tracé en pimentant le jeu de massacre opéré par Eve et Villanelle d’une séduction qui va se renforçant. Après s’être enfin rencontrées et le pugilat qui s’ensuivit, nos deux héroïnes débutent le second chapitre de leurs aventures en force, que nous pourrions sous-titrer : « Villanelle est amoureuse ». Avouons-le, la violence leur va bien, à…

Read More >>

Les sacs de Vendula London : une touche de kawaï à l’anglaise !

Notre clin d’œil fashion du jour ravira les pin-up en mal de maroquinerie originale et girly. Depuis 15 ans, Vendula London invente des sacs et des accessoires qui se parent des attributs de la culture britannique. Salon de thé, fish’n chips, book store, pub … jusqu’à la boite aux lettres typiquement londonienne ou au cottage campagnard, la collection fait honneur à ces images d’Épinal tirées tout droit des romans d’Agatha…

Read More >>

Les Muses insoumises – Delphine Seyrig, entre cinéma et vidéo féministe : focale sur une créativité militante au féminin

N’est pas féministe qui veut. A l’heure où le combat pour les droits des femmes se réinvente et se radicalise de diverses manières, évoquer celles qui en firent le socle constitue un impératif, un nécessaire devoir de mémoire. Pour retrouver le fil initial, s’en inspirer, y trouver une voie, des garde-fou et une vérité initiale. C’est alors que l’exposition Les muses insoumises -Delphine Seyrig, entre cinéma et vidéo féministe trouve…

Read More >>

Daniel Darc – Pieces of my life : récit d’une vie en morceaux …

28 février 2013 : Daniel Darc est retrouvé mort dans son appartement … overdose de médocs, œdème pulmonaire … la nébuleuse rock hexagonale est en deuil, les hommages pleuvent, les regrets éternels … pas un pour s’étonner d’une pareille longévité. Écorché vif de naissance, camé notoire, chantre de l’autodestruction, Darc aurait dû rejoindre le club des 27 en majesté. Il attendra 53 ans pour tirer sa révérence, laissant un vide colossal…

Read More >>

Chez Ajia : Taïwan entre cuisine familiale et félicité gustative

En taïwanais, Ajia veut dire « grande sœur ». En affichant ce nom sur son fronton, ce petit restaurant situé dans le Marais affiche d’emblée les couleurs d’une cuisine familiale certes, mais forcément raffinée puisque pleine de tendresse et d’attention. Décor moderne mais cosy, blanc et bleu canard, coussins accueillants et sourire en prime … la carte se focalise sur des classiques d’un patrimoine culinaire riche en saveurs pour en offrir…

Read More >>

Sonderkommando – Dans l’enfer des chambres à gaz : ce qu’un homme peut faire subir à un autre …

47 ans … il aura fallu 47 ans pour qu’enfin, Shlomo Venezia accepte de témoigner. De raconter les atrocités subies au quotidien dans l’enfer d’Auschwitz. Pour relater son vécu au sein d’un des Sonderkommandos qui opéraient dans les chambres à gaz. Et donner à voir l’horreur d’une systématique génocidaire implacable de sadisme et d’inhumanité. Pourquoi 47 ans ? Parce qu’à peine évacué des camps, alors qu’il séjourne en sanatorium, Shlomo commence…

Read More >>

Halle Saint Pierre : from Chicago to Hey 4, la joie carnassière de l’exclusion

Attention, petit lapin normo-pensant, ne mets pas tes mains dans la porte de l’art singulier, tu risques de te faire pincer très fort … et d’aimer ça, intensément … Pris en sandwich entre Chicago, foyer d’art brut et la quatrième édition de la tournante intellectuelle Hey, tu seras avalé – digéré -régurgité dans les méandres de la Halle Saint Pierre, au terme d’un voyage gastrique dont les sucs dévoreront ta perception…

Read More >>

Trouvaille : Rock is dead … et si heureux de l’être !

Le problème avec le rock, c’est que ce qui doit être de base une attitude naturelle peut vite se transformer en posture outrée, grotesque. Eh oui, n’est pas rock qui veut, il faut un tempérament, une déjante intrinsèque, cette petite dent du rouage qui a pété depuis longtemps et qui fait inexplicablement mais avec conviction déconner la mécanique en continu. Mais ça, tout le monde ne l’a pas ; pire, certains…

Read More >>

Bocamexa : pause mexicaine et tacos savoureux

Amoureux de tacos, de quesadillas et de burritos bien garnis, Bocamexa est fait pour vous ! Nichés dans Paris, ces restaurants au look lumineux vous proposent des formules aussi qualitatives que bon marché, où la préparation est composée à votre demande. Garniture, viandes, sauces, accompagnements : le choix est vaste et savoureux, épicé juste ce qu’il faut … et copieux. A l’origine de ce projet à succès, une rencontre entre deux étudiants…

Read More >>

L’Enfance volée de Jan Broberg : autopsie d’un prédateur sexuel

1974 : la petite Jan Borberg disparaît. Elle est en compagnie de son voisin Robert Berchtold, un voisin et ami intime de ses parents, qui devait l’emmener à son cours d’équitation. L’enfant et son kidnappeur reparaîtront cinq semaines plus tard, reprenant leur vie sans aucun problème. Jusqu’au second enlèvement. Voici résumée en quelques mots l’affaire Broberg/Berchtold, dont le true crime Abducted in plain sight – L’Enfance volée de Jan Broberg explore…

Read More >>

A l’avant garde : Yulia Ustinova, la Vénus au crochet …

Non, pas le crochet de boucher ou de pêcheur … décidément lecteurs, vous regardez trop de films d’horreur … oubliez le croc assassin de massacre à la tronçonneuse pour vous rappeler celui, plus doux et créatif de votre mamie très chère. Et vous serez un peu plus proche de l’univers de Yulia Ustinova … quoi que … L’artiste russe excelle dans cet art si féminin, longtemps inscrit parmi les travaux…

Read More >>