Ouvrons les yeux : Jack Lang, 30 ans de patrimoine, … et après ???

CVHD9782357202047

2014 : nous célébrons les 30 ans des journées européennes du Patrimoine. Un succès qui prit corps durant les premiers temps du ministère culturel de Jack Lang au début des années 80. Repérer et évaluer les bâtiments dignes d’intérêt, les préserver et les restaurer, les faire connaître, les mettre en avant et les ouvrir au public : tel fut l’enjeu de ces journées du Patrimoine. C’était il y a trois décennies, ce qui était une manifestation innovante et d’une rare ambition, est devenu un incontournable du calendrier culturel, l’occasion d’évènements, de performances, de conférences à l’échelle d’un continent. Fort de ce véritable succès, Jack Lang profite de cet anniversaire pour rédiger Ouvrons les yeux – La nouvelle bataille du patrimoine.

Un manifeste qui dépasse le cadre du bilan pour dresser le socle d’un nouveau chantier. A partir d’un constat terrible : “ Éblouis que nous sommes – à juste titre – par les monuments de nos villes et de nosrégions, il semble que nous ayons oublié de nous soucier du reste. Nous avons tracé des lignes pour délimiter ce qui valait la peine d’être préservé et admiré, comme des carrés VIP dont nous nous serions exclus nous-mêmes, en oubliant que nous n’y vivions pas. Serions-nous devenus schizophrènes ? Nous qui avons mené avec tant de force la lutte pour préserver les plus beaux monuments de nos villes, comment avons-nous pu avoir si peu d’exigence pour nos espaces publics, pour nos transports, pour nos maisons, pour tous ces lieux qui sont notre quotidien ? “

Evoquant avec justesse et une connaissance rare de ce champs d’expertise, l’architecture, les monuments et de la politique urbaine au travers des régions, Jack Lang dresse le tableau du paysage quotidien qui nous entoure, dans lequel nous vivons …et nous perdons. Dramatique ressemblance des zones pavillonnaires, similitude consternante des ensembles d’immeubles, platitude banale des équipements urbains : tout y passe avec une rigueur mathématique, et ce constat terrible que nous sommes coupés du Beau, comme d’un élément auquel tous ont droit, peu importe l’appartenance et le niveau social. Futile en cette période de crise ? Certes non, puisqu’il s’agit de créer les monuments de demain, en revivifiant ceux du passé. Entreprises, logements, lieux de vie commune, …réhabiliter est ici l’enjeu non plus seulement architectural, mais social.

Une nouvelle ambition, un nouveau chantier, un nouvel horizon pour ouvrir de nouvelles portes culturelles : d’une logique imparable dans sa démonstration, argumenté et illustré d’exemples que tous peuvent saisir à la première lecture, ce texte de quarante pages a le mérite de pointer du doigt une discrimination pernicieuse, qui condamne la plupart d’entre nous à vivre dans une uniformité écrasante, issue d’une conception fermée et fataliste de l’avenir.

Ouvrons les yeux – La nouvelle bataille du patrimoine de ce fait se distingue en proposant un projet qui pourrait de beaucoup ranimer la confiance et l’ambition dont nous avons tous besoin actuellement. La chose mérite d’être lue, de par la qualité du propos, la pertinence du problème soulevé, les opportunités permises par les solutions évoquées.

Et plus si affinités

http://www.hc-editions.com/ouvrage,ouvrons-les-yeux,,,9782357202047.html