Opération Hollywood : l’armée et le cinéma, passionnément …

Les films de guerre, tout le monde connaît … l’histoire d’amour entre le 7eme art et la grande Muette, ça, on connaît moins … et pourtant. L’armée a très bien su user de l’invention des frères Lumière, comme d’une caisse de résonance d’une rare efficacité.

Dixit le documentaire Opération Hollywood d’Emilio Pacull et Maurice Ronai qui décortique la manière dont Pentagone et studios de cinéma ont réussi à bosser main dans la main, produisant au passage certaines pépites filmiques désormais inscrites dans l’Histoire … et en profitant pour manipule le spectateur au passage.

Le deal de base ? « Petit réalisateur, tu as besoin de matériel pour tourner des scènes de combat impressionnantes ? Eh bien nous, nous aimerions beaucoup améliorer notre image, justifier nos interventions, attirer de nouvelles recrues. On bosse ensemble, on te fournit équipement, lieu et hommes … mais toi tu écris un scénario qui nous met en valeur ».

Et voilà le travail, particulièrement abouti avec Patton, Le Jour le plus long ou Top Gun qui chantent les louanges du soldat made in USA, un peu tête brûlée, fonceur, héroïque, se battant pour une cause juste et l’amour de Dieu. Un bonheur pour les pontes du Pentagone qui bénirent ces projets et les appuyèrent avec enthousiasme, car ils en rajoutaient sur le côté bagarreur du Ricain moyen, convaincu de sa légitime victoire.

Autant dire que des brûlots comme Apocalypse Now ou Johnny s’en va-t-en guerre n’eurent pas le même accueil, car beaucoup plus critiques. Les réalisateurs durent se démerder pour tourner leurs scènes de combat et dans le cas du chef d’œuvre de Coppola, cela lui coûta une fortune et quelques grosses attaques de panique.

Le prix de l’indépendance, car à coup sûr, s’il avait demandé l’aide de l’US Army, le service spécial dédié à la relecture des scénarios aurait amputé les aventures du capitaine Willard des trois quarts. Un cas parmi tant d’autres : la séquence où un critique saisit une pile de DVD de films de guerre et en jette la presque totalité à la poubelle est éloquente.

Après avoir vu cette analyse, vous ne verrez plus jamais un film de guerre du même œil, vous risquez fort du reste de foncer dans votre vidéothèque retrouver vos classiques pour un visionnage en règle. Avec un œil beaucoup plus critique et méfiant.

Et plus si affinités

https://www.editionsmontparnasse.fr/p993/Hollywood-Pentagone-DVD

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.