Nuits de Fourvière / Cyrano de Bergerac : « Ce sont les cadets de Gascogne »

Quand on pense à Cyrano, on revoit ses cours de français. On croit toujours connaître assez bien ce panthéon de la littérature française. Ce cher Edmond Rostand nous revient, nous nous surprenons à chuchoter « c’est un roc, c’est un pic, c’est un cap … ». Cependant, la définition même d’un classique est son intemporalité et la constante surprise qu’il provoque à chaque nouvelle représentation. On ne se lasse pas de ces chefs d’œuvre, la preuve en ce moi de juin Cyrano s’invite aux Célestins et aux Nuits de Fourvière pour notre plus grand bonheur.

Tous les ans à l’approche des beaux jours, la programmation des Nuits de Fourvière met du baume au cœur aux Lyonnais qui ne sont pas encore partis en vacances. Il y en a pour tous les gouts, tous les âges et tous les esprits critiques. Un pari fou tous les ans relevé avec passion : faire revivre le théâtre antique pour rendre hommage aux artistes et à leurs œuvres. Assis sur les gradins du théâtre gallo-romain, pas besoin de décors, de fond de scènes, le panorama du coucher de soleil sur Lyon nous enchante. Les étudiants de première venu se détendre en révisant leur bac, les amoureux ou les éternels passionnés d’Edmond Rostand prennent place.

Georges Lavaudant a choisi pour son personnage éponyme Patrick Pineau. Une très belle interprétation accompagnée de 17 autres acteurs. Une mise en lumière audacieuse de la complexité du personnage. Une diction parfaite accompagnée de beaucoup d’émotions. Cyrano n’appartient à aucune catégorie, durant les 2h30 de spectacle on se surprend à rire, angoisser, frissonner, sourire et pleurer. Le décor est tout ce qu’il y a de plus simple pour conserver certainement cette authenticité du lieu, pas besoin de grands jeux de lumières ou de micro, le soleil qui se couche rend à la pièce son entière émotion. Cette sobriété renforce à la fois le caractère magique du texte qui prend tout son sens, devient le pivot central et sert aussi les acteurs, leur laissant une grande interprétation possible. Le public retient son souffle devant la complexité du jeu.

Qui est vraiment Cyrano ? On se souvient de la superbe interprétation de Gérard Depardieu en 1990 devant la caméra de Rappeneau, cependant ce personnage semble toujours nous échapper. Cyrano est un personnage de la commedia dell’arte ne quittant pas sa cape et son épée. Il est également un héros romantique selon la définition de Victor Hugo « il est sublime par son sens du dépassement ». Il est de plus séducteur, courageux, envoutant poète … Derrière ces multiples facettes, Cyrano est un idéaliste, de ceux qui nous font rêver. Ces personnages de la littérature à qui on aimerait ressembler, ceux qui ne font pas de compromis et vivent pour leurs idées, allant même parfois jusqu’au sacrifice.

Après deux heures et demie de spectacle, des images plein la tète et des alexandrins en fond sonore, il faut quitter cet endroit hors du temps. Ce lieu est en fait un paradis au cœur d’une ville agitée ou chacun prend un moment pour s’assoir, écouter un texte magnifique et indémodable mais aussi  admirer un spectacle en plein air. Un dernier hommage sous une pluie de coussins pour saluer la performance, il est déjà temps de quitter la passion qui anime ces personnages pour s’en aller.

CYRANO DE BERGERAC par Georges Lavaudant from Les Nuits de Fourvière on Vimeo.

Et plus si affinités

http://www.nuitsdefourviere.com/programme/cyrano-de-bergerac

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.