Nocciolata : le must have de la pâte à tartiner ?

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on RedditShare on TumblrBuffer this pageShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Il y a peu, les réseaux sociaux ont retenti d’un grand cri de colère, poussé en visionnant la vidéo depuis virale d’une horde de clients s’écharpant pour des pots de Nutella en promotion. N’étant guère des grands fanas du produit, nous le leur laissons volontiers, nous tournant résolument vers la concurrente et glorieuse Nocciolata fabriquée de main de maître par Rigoni di Asiago. certes c’est un peu plus cher mais nettement meilleur et pour cause.

La marque s’enracine à l’Altopiano di Asiago, dans les Préalpes italiennes. La famille Rigoni a d’abord travaillé le miel avant de diversifier son champ d’action avec les confitures et la pâte à tartiner. Une pâte à tartiner revendiquée bio, sans huile de palme, colorant, additif, arôme, conservateur, OGM ou gluten. En place des ingrédients sélectionnés pour leur qualité : noisettes italiennes, cacao de Saint Domingue, vanille de Madagascar, lait écrémé. Et il existe une version sans lait pour les intolérants.

Saveur et tenue sont au rendez-vous ! Bon c’est calorique, et le passage par la case Yuka ne pardonne pas de ce point de vue. Mais au moins c’est clean et la déclinaison en trois tailles de pot permet aux plus gourmands de refréner leurs envies. Et si vous n’échappez pas à l’addiction, vous culpabiliserez beaucoup moins quand vous plongerez la cuillère direct dedans. Si vous risquez quelques rondeurs, ça ne sera pas au dépend de la biodiversité ni de la qualité de la recette qui enchantera vos crêpes à l’approche de la Chandeleur.

Et plus si affinités

http://www.rigonidiasiago.fr/index.php/nos-produits/nocciolata.html

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInShare on RedditShare on TumblrBuffer this pageShare on StumbleUponEmail this to someonePrint this page

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire