Nebraska : all about the end of the american dream?

Ah le rêve américain … depuis America America d’Elia Kazan, il en a inspiré, des réalisateurs, avec bonheur et un intérêt constamment renouvelé. Nebraska prend le relai de cette tradition cinématographique pour notre plus grand plaisir :

9 ans, il a fallu 9 ans à Alexander Payne pour tourner ce film qui nous emmène dans une Amérique perdue, loin des grandes villes, des mythes urbains de réussite et de décadence. Oubliez les blockbusters, les dérives de la jetset façon Bling Ring ou The Canyons, Nebraska raconte un voyage, celui d’un vieillard têtu, de ses fils, de sa femme, une famille qui sous prétexte d’un hypothétique million gagné au hasard d’une fantomatique loterie, repart dans son berceau en quête de racines effacées.

Classique ? Le thème de la quête revient en boucle dans le cinéma, Little Miss Sunshine,  … l’immensité des paysages de l’Amérique profonde s’y prête, comme un miroir tendu aux consciences en quête d’elles-mêmes. Ici pourtant, pas de folie ni de délire, juste un vieux monsieur que son fils va aider à retrouver sa dignité, dans une bourgade paumée, une contrée ravagée par la crise, la paupérisation galopante.

Filmé en noir et blanc, le périple de Woody et David, est touchant sans être exhibitionniste ni racoleur, avec des moments de tendresse, de solitude, de communion, de violence, et de réconciliation. D’une simplicité pudique pour ces gens qui sentent la mort approcher, pas seulement la mort physique mais la mort d’un système, d’une société, d’un modèle, d’un rêve.

L’argent, la success story, l’envie de réussir, de briller, ces poncifs de réussite s’annulent pour laisser place au rapport humain, avec une pointe d’humour, un soupçon de mélancolie, une incroyable justesse dans l’interprétation, la direction d’acteurs, les prises de vue, le choix des lieux, de la musique même … Une humilité sincère bien plus touchante que tous les artifices … et qui devrait beaucoup plaire.

 

Et plus si affinités

http://diaphana.fr/film/nebraska-2

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.