Mondial du tatouage 2013 : la beauté au bout de l’aiguille

Après deux premières éditions mythiques et 13 ans de silence, le Mondial du Tatouage vient de boucler sa troisième édition. Autant vous dire qu’on l’attendait, et pas que dans le monde des encreurs, si l’on en juge par le public débarqué en masse dans les travées du 104 pris d’assaut. Et le résultat a été à hauteur des promesses du teaser :

300 tatoueurs présents, parmi les meilleures aiguilles du monde, répartis en autant de stands entre la nef Curial, et les salles adjacentes, occupés à tatouer aficionados ou novices dont la plupart avaient bouclé ce rendez-vous depuis plusieurs mois. Initié par le fameux tatoueur Tin-tin rejoint dans ce périple par Piero de très toulousaine Cour des Miracles, ce salon a ceci de particulier qu’il a joué la carte de la qualité. Exit les effeuillages et défilés spectaculaires qui accompagnent ordinairement ce type d’évènement, on vient au Mondial pour l’amour de l’esthétique, pour l’appréciation du tatouage comme technique, comme art.

Jondix

Et parmi les visiteurs, pas seulement des bikers, des rockers ou des pin up, principaux initiés de cette tradition, mais également Mr Tout le Monde, preuve que le tattoo échappe progressivement aux milieux underground pour se démocratiser.Et s’apprécier à sa juste valeur : exposition des clichés de Julien Lachaussée aka Turfone, des représentations de Alix, photo, peinture et sculpture concourent à rappeler que les pièces tatouées sont de véritables toiles de maître. Nous les voyons naître sous nos yeux, transformant le derme en œuvre d’art. Et comme pour appuyer ce propos, nombre de participants sont venus avec des livres illustrant leurs créations. De petites bibles qui dévoilent le style, le tracé, les influences, les tendances de chacun. La précision de son geste. Exemples :

http://www.mondialdutatouage.com/artists/

Original et unique, le tatouage se caractérise par un autre terme clé : la stabilité. Tout est fait pour assurer cette parfaite maîtrise de la ligne, du tracé. Le moindre tremblement pourrait rater le dessin. Aussi on évite de boire la veille d’une séance pour que l’aiguille ne vacille pas. On cherche à affermir le contrôle par tous les moyens, allant jusqu’à régulariser le courant pour éviter les éventuelles variations induites par le courant alternatif. C’est ainsi que Bruno Kea, tatoueur émérite et technicien reconnu, explique comment optimiser ses outils au maximum pour fluidifier le tracé et la diffusion de l’encre dans la peau pour un dessin parfait et durable : son séminaire pro, surbooké, allait dans le sens d’explications claires, de détails mécaniques qu’un novice ne soupçonnerait pas.

Nick Bertoli

Preuve que le tatouage est un métier qui juxtapose gestes traditionnels et perfectionnements constants. Et si l’on en doutait qu’on regarde ces messieurs appliquer le Salawak malaisien. Nous les voyons ici réalisé un tatouage tribal avec une précision, une régularité, une concentration qui voisinent à la méditation, et quelque part nous ramène à la théorie de l’homo faber : l’esprit, le regard, la main, l’outil … et la création qui en résulte.

Un tour de force parmi tant d’autres, que les professionnels vont repérer et récompenser au travers des différents concours organisés pour l’occasion, ainsi l’artiste tatoueuse Claudia De Sabe, du salon Joli Rouge à Londres qui a remporté le best of show de ce Mondial du Tatouage 2013. Citons également : MEILLEUR PETIT COULEUR 1° Raphaël Tiraf (Fresh Ink Tattoos, France) 2° Ivana (Ivana Tattoo Art, Slovaquie) 3° Raphaël Tiraf (Fresh Ink Tattoos, France)   MEILLEUR PETIT NOIR & GRIS 1° Mike Gantelme (on the road, France) 2° Pierrot (13bis, France) 3° Mike Gantelme (on the road, France)   BEST OF DAY VENDREDI 1° Stoo (Iron Ink, France) 2° Logan (Barracuda Tattoo, Espagne) 3° James Tex (Deadly Tattoos Ink, Canada)   MEILLEUR LARGE COULEUR 1° Sailor Bit (Ethno Tattoo, Suisse) 2° Joey Ortega (Triple Crown Tattoo, USA) 3° Sailor Bit (Ethno Tattoo, Suisse)   MEILLEUR LARGE NOIR & GRIS 1° Maud Dardeau (Tin-tin Tatouages, France) 2° Maud Dardeau (Tin-tin Tatouages, France) 3° Jondix (Holytrauma, Espagne)   BEST OF DAY SAMEDI 1° Logan (Barracuda Tattoo, Espagne) 2° Csaba Müllner (Csaba Müllner Tattoo, Hongrie) 3° Mike Gantelme (on the road, France)   MEILLEUR DOS OU INTÉGRAL 1° Horiyasu (Asakusa Horiyasu Studio, Japon) 2° Maud Dardeau (Tin-tin Tatouages, France) 3° Greg Orie (Dragon Tattoo, Pays-Bas)   BEST OF DAY DIMANCHE / BEST OF SHOW 1° Claudia De Sabe (Jolie Rouge, Royaume-Uni) 2° Stoo (Iron Ink, France) 3° Logan (Barracuda Tattoo, Espagne).

Passons sur les trophées reçus, cette sélection récompense les valeurs montantes, ceux qui demain feront les grands du tatouage, des talents émergents dont l’aiguille sera très bientôt prisée et recherchée qui fera la réelle valeur des tatouages à venir.

Et plus si affinités

http://www.mondialdutatouage.com/

Galerie Flickr : http://www.flickr.com/photos/38012720@N02/sets/72157633100511216/

Galerie du mondial : http://www.flickr.com/photos/38012720@N02/sets/72157633096522903/

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.