Le Massacre des Innocents – Poussin, Picasso, Bacon : un ouvrage de référence

Jusqu’au 7 janvier 2018, le Musée Condé du Château de Chantilly propose une étonnante exposition : Le Massacre des Innocents : Poussin, Picasso, Bacon. Pour la première fois de son histoire, l’institution isarienne fait entrer des œuvres d’art moderne et contemporain en ses murs. Et c’est autour d’un des plus célèbres chefs d’œuvres de Nicolas Poussin que le musée explore l’influence de cet épisode du Nouveau Testament sur les artistes d’hier et d’aujourd’hui. Une exposition à découvrir d’urgence mais aussi à lire via son érudit catalogue.

 

Shout, let it all out !

« Probably the best human cry ever painted ». C’est en ces termes que le peintre britannique Francis Bacon loue l’œuvre de Nicolas Poussin, joyau de la 3ème plus prestigieuse collection de France, celle du Musée Condé. Masque de tragédie, masque tragique, masque bouleversant, masque unique dans l’œuvre du peintre du 17ème siècle, ce cri titré Le Massacre des innocents reste inoubliable. Cette œuvre saisit par la radicale simplicité de sa composition, réduite à quelques figures plaquées comme en relief sur le devant d’une scène qui se détache devant un ciel bleu nuageux et des architectures antiques.

« La scène se déroule sur le seuil d’une demeure : église ou palais, mais le tableau est vu comme sur le bord d’une scène de théâtre, le reste se passe en contrebas. L’œil qui observe cette scène est abaissé au niveau où se déroule le drame. C’est un plan cinématographique de type Ozu dirait-on aujourd’hui. Le regard est ainsi forcé de pénétrer avec plus d’intensité la cruauté de la scène. Peu de personnages. En fait, à part des scènes secondaires qui amplifient le massacre ; les échappées du regard ne laissent aucune chance de l’éviter. L’horreur s’est déjà manifestée : dans une scène au deuxième plan, à droite, une femme folle de douleur tient son enfant mort dont le bras pend lamentablement. » dixit Henri Cueco, figure marquante de la figuration narrative.

 

Une étape exceptionnelle

Œuvre isolée et unique, l’une des plus accessibles de Poussin, Le Massacre des Innocents est une étape exceptionnelle dans la carrière du peintre. Daté très approximativement entre 1627-1628, ce classique de la grande peinture lyrique – un des courants les plus en vue à l’époque avec le caravagisme – illustre l’exécution, décidée par le roi Hérode, de tous les enfants âgés de moins de deux ans de la région de Bethléem. Elle permit à son créateur – alors en grande difficulté financière – d’obtenir plusieurs commandes importantes. À l’époque le peintre tente de s’imposer sur la scène artistique et cherche à rivaliser avec ses contemporains les plus illustres (Guido Reni, Pierre de Cortone, Le Dominiquin …). Cette toile a été réalisée pour Vincenzo Giustiniani qui construisait au début du XVIIe siècle, son palais à Rome et en constituait le décor.

Première commande destinée à un collectionneur privé et coup de maître, Le Massacre sera beaucoup admirée par les amateurs d’art éclairés de l’époque et son succès influencera peut-être Nicolas Poussin dans le choix de sa future clientèle. En effet, l’artiste décida rapidement d’abandonner les grandes commandes publiques pour se concentrer davantage sur des tableaux de petits formats, illustrant des sujets intellectuels complexes et destinés une clientèle de collectionneurs privés et avertis.

Un traitement pictural novateur

Nicolas Poussin donne ici une représentation universelle du massacre. Cette simplification du propos confère une force toute nouvelle à cette composition qui avait pour habitude d’être traitée par les artistes de manière très sophistiquée, mettant en scène des corps entremêlés au sein d’une action violente. Il propose ainsi une nouvelle manière pour représenter les épisodes historiques où s’illustrent de nombreux personnages. Rarement, pour ne pas dire jamais, l’artiste s’est exprimé d’une manière aussi directe, avec une telle violence, une telle brutalité sans ce filtre qui intellectualise ses compositions. Fuyant l’anecdote et le pittoresque du détail il néglige le récit biblique pour créer une image inoubliable.

Très admirée en son temps, cette toile continua à influencer les artistes au cours des siècles. Pablo Picasso étudia en détail cette composition pendant sa période méditerranéenne (1920-1922). On retrouve par exemple la femme debout au second plan du Massacre des Innocents dans Guernica, célèbre toile de Picasso qui elle aussi représente la synthèse d’un massacre moderne et un cri. Parmi les illustres peintres qui s’inspirèrent de ce Massacre figure également Francis Bacon notamment pour Trois études de personnages à la base d’une Crucifixion ou sa série des Têtes. À l’occasion de l’exposition la plasticienne Annette Messager signe, elle, un renversant Innocents, help.

Image intemporelle … et bouleversante d’actualité

Sujet biblique, le Massacre n’a pourtant jamais paru autant d’actualité. Les consciences contemporaines, confrontées à de nouvelles résurgences de violence à la suite de grandes tragédies génocidaires du XX et XXI ème siècles, sont désormais emplies d’un imaginaire lourd, intolérable, de visions dramatiques de l’innocence sacrifiée. Aujourd’hui encore l’œuvre, vieille de près de 500 ans, résonne dans les photos que publient nos quotidiens se faisant l’écho du monde.

Ainsi le corps sans vie d’Aylan Kurdie, 3 ans, sur une plage près de la station balnéaire turque de Bodrum, les cadavres d’enfants syriens gazés par le régime d’el- Assad, tristement stylisés dans ce cliché qui fit la Une d’un Libération d’avril 2017. Toujours cette innocence massacrée. Et souvent dans le champ ou en-dehors, ce cri d’effroi d’une mère.

188 pages durant, entre textes ultra-documentés et impeccables illustrations, le catalogue de l’exposition revient sur l’œuvre emblématique de Monsieur Poussin. Incontournable !

Et plus si affinités

http://www.domainedechantilly.com/fr/event/poussin-le-massacre-des-innocents/

http://editions.flammarion.com/Catalogue/hors-collection/art/poussin-le-massacre-des-innocents-picasso-bacon

Enregistrer

Enregistrer

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.