Marseille Web Fest 2012 : coup de projecteur sur un secteur en développement

Nous les avions laissés annonçant leur prog dans le cadre du festival de Cannes. Nous les retrouvons au moment de lancer la deuxième édition du Marseille Web fest. L’année dernière nous pénétrions dans l’univers des webséries via la première édition. Une love story qui a filé son train, nous conduisant tout naturellement aux USA où ce type de contenu connaît des jours heureux, en témoigne la réjouissante croissance du LA webfest avec qui nous avons également conclu alliance.

C’est donc reparti pour un tour de manège transmedia, qui aura lieu les 12 et 13 octobre au désormais consacré pôle média de la Belle de Mai à Marseille. Au programme 22 webséries dont 10 ont été détectées au LA webfest et ramenées dans l’Hexagone, histoire de booster les échanges transatlantiques instaurés entre les deux festivals et de donner une petite idée au public français de ce qui se fait off shore aux quatre coins du monde.

Critères de sélection : fiction, qualité originalité. Le jury composé de pros français a visionné quelques 200 webséries rassemblées suite à un appel à projet, en partenariat avec le programme européen Média ; le jury a notamment pris en compte les facteurs suivants : scénario, mise en scène, jeu d’acteurs, qualités techniques, etc. A la clé, une «labellisation» officielle qui mettra en lumière les œuvres sélectionnées, leur apportant promotion et notoriété.


Marseille Web Fest 2012 – Bande annonce par marseillewebfest


Les 22 web-séries de la sélection officielle 2012 sont :

Gigi almost American de The lost Nomads (USA)
The Booth at the End de Jessica Landaw & Christopher Kubasik (USA)
Out with Dad de Jason Leaver (Canada)
El Porvenir
de Miguel Garcia Yee & Manuel Alejandro Anell (Mexique)
Divine
de Ivan Hayden & Kirk Jaques (Canada)
Clutch
de Jonathan Robbins (Canada)
Off screen
de Tal Goldberg & Gal Zelezniak (Israël)
Hitman 101
de Scott Staven (Canada)
The Syndicate
de Amy & Victoria Howell (Angleterre)
Fight night legacy
de Hisonni Johnson & Michael Sarnoski (USA)
Heròis de Guto Aeraphe (Brésil)
Squattertown
de Marco Sparmberg (Hong Kong)
We are angels de Aaron Garcia (USA)
The great dying de Klas Persson & Karin Engman (Suède)
Desenterrados
de Xavi Cortés (Espagne)
The Vault
de Aaron Hann & Mario Miscione (USA)
Neuroblaste
de Pierre-Mathieu Fortin (Canada)
Nordwest
de Sean Wirz & Christian Wolf (Suisse)
Les Geeks de Olivier Missir (France)
Guidestones de Jay Ferguson (Canada)
On habite au 65 de Maxime Potherat ( France)
La mariée était en fuite de Damien Dutrait, Antoine Villiers & Chloé Lacan (France)

Comme vous pouvez le constater, on n’est pas déçu, il y a du choix avec certaines constantes néanmoins : ainsi la thématique fantastique, un goût pour l’angoisse évident, la récurrence du polar, des systèmes mafieux notamment, le questionnement des rapports familiaux, l’intégration d’un individus dans un groupe, la place des média, … Des thématiques typiques de l’industrie cinématographique et dont les webséries se sont emparées avec une grande aisance, apportant cette petite touche intimiste propre au media de l’ordinateur.


Pour notre part et après visionnage des teasers, plusieurs projets ont capté notre attention :

La mariée était en fuite

http://www.youtube.com/watch?v=0Da8EfWVA2c

Parodie de la mariée était en noir, la série part d’une situation assez dingue : une mariée qui quitte l’église où elle doit épouser son conjoint en courant pour s’engouffrer dans un véhicule. Commence alors un périple qui tient de la comédie musicale barrée et assez inventive.

The Great dying

http://www.youtube.com/watch?v=6fWeDHtcW8M

L’incontournable zombi survival de la sélection nous vient de Suède ; le teaser ne révèle rien de l’intrigue mais appuie largement sur l’atmosphère lugubre et oppressante qui se dégage de l’ensemble. A noter la musique qui est superbe.

Squattertown

http://www.youtube.com/watch?v=vEpjnRwLrco

Nous pénétrons là dans une logique de jeu video : une ville du future où la population la plus miséreuse vit sur les toits. Ou survit plutôt dans un climat de violence qui n’est pas sans rappeler le game d’Ubisoft Beyond Good and evil.

The Syndicate

http://www.youtube.com/watch?v=5dKOH5Hcejc

Ouh ! celui-là je l’attends avec impatience, car son scénar est aussi accrocheur que son trailer. Une famille de tueurs dont les deux principaux acteurs était frères et opéraient en duo avant que l’un d’eux ne soit tué. Le survivant va se trouver un nouveau binome en la personne d’un jeune serial killer venu opérer sur son territoire. Question : le sociopathe va-t-il s’intégrer ? On évolue entre Festen, Henry Portrait of a serial killer et C’est arrivé prêt de chez vous, le tout à la sauce british. Très prometteur !

Off screen

http://www.youtube.com/watch?v=twBSLpI7HjM

On termine le tour d’horizon sur une note d’humour venue d’Israël avec l’histoire de deux jeunes réals qui veulent à tout prix avoir leur émission télé. Ils en rêvent, ils vont l’avoir, … si ils arrivent à monter un pilote en un temps record. Et c’est là que les emmerdes commencent bien sûr. Là aussi j’avoue être très curieuse du résultat.

A découvrir donc, les 12 et 13 octobre à Marseille sur grand écran ou direct sur votre ordi, la plupart de ces bébés sont déjà en ligne !

Et plus si affinités

http://www.marseillewebfest.com/

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.