Lucrèce Borgia aux Célestins : « ce monstre de femme »

Il fallait une belle oeuvre tragique pour clore la magnifique saison des Célestins. Spectacles souvent chroniqués, presque toujours adorés, il n’y a point de doute, ce grand théâtre reste de grande qualité. Ecrite en seulement quatorze jours, Lucrèce Borgia tient une place particulière dans l’oeuvre d’Hugo, composée en prose, elle naît par l’échec du drame Le Roi s’amuse.

Lucrece-Borgia_003_ressourceOriginale

Du tragique il y en a dans Lucrèce Borgia, il n’y a même presque que ça. Dépassant tout entendement, ce monstre de femme nous donne des frissons. L’adultère, l’inceste et le crime font partie du quotidien de ce tyran  en jupon que rien n’atteint. Femme de pouvoir, elle semble semer la mort et l’inacceptable.  Inspirée de la tragédie grecque, la mise en scène est à la hauteur de la terreur qu’elle suscite. Même si le drame, le crime et les trahisons rythment la pièce dans un décor de carnaval, c’est toute la dimension oedipienne qui est mise en valeur dans la mise en scène de Jean-Louis Benoit.

lucrece-borgia-d-apres-victor-hugo-mis-en-scene-par-jean-louis-benoit-photo-dr

Lucrèce, c’est cette femme emprisonnée dans son horreur qui n’arrive pas à vivre son rôle de mère. Gennaro, c’est cet homme tombant tout d’abord amoureux d’un monstre qui se révèle être sa mère. Ces deux personnages pris dans cette mécanique, intriguent, subissant le destin d’un monde teinté d’horreur. Pas besoin de grandes tirades pour exploiter ici les conflits intrapsychiques. Hugo se contente de nous dévoiler de manière directe et intense les évènements et leurs conséquences.

Lucrece-Borgia_005_ressourceOriginale

Les décors sont magnifiques, les costumes élégants traduisent la volonté de Jean Louis Benoit de rester dans une vision très proche du texte, littéraire et historique. Le parti pris de l’élégance peut être reproché au détriment d’un spectacle fait d’hyperboles et de scandaleux. Nathalie Richard la blonde Lucrèce est peut être en ce sens un peu trop humaine. Adoucie et souffrant des liens de filiation, elle apparaît peut être trop compréhensive et révèle trop tôt ses faiblesses.

Lucrece-Borgia_004_ressourceOriginale

Lucrèce Borgia est à la mode en ce moment, on ne parle que de la création de Podalydès à la Comédie Française. Celui-ci a en effet choisi de travestir Guillaume Galienne pour jouer l’héroïne. Ici Benoit prend moins de risques certes, mais la représentation demeure à la hauteur de cette œuvre puissante.

Et plus si affinités

http://www.celestins-lyon.org/index.php/Menu-thematique/Saison-2013-2014/Coproductions/Lucrece-Borgia