Loupot Peintre en affiche : la publicité comme un art ?

Loupot Peintre en affiche : oh la belle exposition que voici ! Bon les pubards adeptes du tout numérique, les créas accros à Photoshop, les marketeux qui en pincent pour les influenceurs, bref la nouvelle génération de communicants made in modernity risquent d’y laisser une partie de leur morgue. C’est le but : eh oui, il y eut une vie avant les palettes graphiques, les outils de retouche et l’incontournable SWOT, et des plus riches, des plus prolifiques. En témoigne la carrière de Charles Loupot, retracée avec précision et tendresse par la team de la bibliothèque Forney.

Émergeant sain et sauf des tranchées, Loupot troque la tenue du Poilu pour celle du dessinateur d’affiche, en profitant pour poser les fondations du mouvement Art Déco, tout en puisant sans réserve chez Cézanne, impressionniste précurseur du cubisme et les surréalistes, Picasso en première ligne. Initié à la lithographie, adepte des gravures de mode, il fait ses armes en Suisse, déboule sur paris pour collaborer avec les chantres de la publicité moderne, maison Damour en tête., avant de bosser pour l’Oréal ou Saint Raphaël pour ne citer que les enseignes les plus emblématiques.

Et sans jamais s’enfermer dans un style, repensant régulièrement son trait, épurant graphisme et dessin pour aller vers une simplicité d’autant plus frappante qu’elle accompagne la percée de stratégies marketing de plus en plus pointues et élaborées. D’affiche en affiche, c’est un peu l’histoire de la pub qui se déroule sous les yeux des visiteurs, qui réalisent le degré d’exigence et de perfection requis pour mettre en avant un produit avec élégance et sans se répéter ni s’enclore dans une seule vision esthétique. Comme quoi on pouvait faire des visuels chargés de sens et de beauté sans être tributaire de logiciels ?

Loupot Peintre en affiche rappelle que tout est histoire de talent, de formation et d’exigence. Loupot fut un bourreau de travail qui toujours se positionna en avant-garde, générant les tendances au lieu de les subir. C’est peut-être là la clé, ce qui singularise l’artiste visionnaire, ce qui explique pourquoi depuis toujours, on l’a placé au cœur des processus de mise en lumière d’une production, une politique, d’une puissance.

Et plus si affinités

https://quefaire.paris.fr/41675/loupot-peintre-en-affiche

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.