Liberté, égalité, sexualité : quid d’une révolution sexuelle essentielle ?

14 février 2017 : tandis que tous les Valentins de France et de Navarre s’apprêtent à honorer leurs Valentines, je m’amuse à parcourir les 190 pages Liberté, égalité, sexualité de Marc Lemonier, édité en 2016 par La Musardine. Une idée cadeau pour encoquiner la soirée de tous les amoureux ? Oui … mais non. Une fois de plus la malicieuse maison d’édition revient avec précision sur les révolutions sexuelles qui sortirent la France entre 1950 et les 80’S. Une épopée qu’il convient d’évoquer avec sérieux et de ne pas oublier car nous lui devons beaucoup.

Mai 68, la légalisation de la contraception et de l’avortement, la mini jupe, la dépénalisation de l’adultère, le combat des homosexuels, … voici les temps forts, les lignes thématiques qui émergent à la surface d’une mer de contestation sous laquelle évoluent des sous marins culturels essentiels : journaux spécialisés, films X, striptease, … entre Histoire d’O, les romans de gare où le sexe joyeux s’impose doucement pour faire frémir la ménagère, le magazine Photo qui porte au rang d’art la photo de nu, et Salut les copains qui banalise l’idée d’avoir un petit ami, on réalise en parcourant ces lignes que c’est toute une époque qui aspirait à la liberté de disposer de son corps à sa guise.

Et pas que les femmes, qui se taillèrent la part belle, avec des difficultés incommensurables. Ces messieurs aussi en profitèrent qui purent vivre leurs fantasmes avec un peu plus de confort, sans plus avoir à trop en rougir. En constatant ce formidable élan, porté par des manifestations, des publications, des créations multiples et chatoyantes, on mesure à quel point notre société moderne, fruit de ce combat culturel, est en train de régresser, sans même s’en rendre compte, dans l’abêtissement médiatique, le nivellement de la bêtise fourre-tout (non ce n’est pas un jeu de mots salace).

Alors que le documentaire Pornocratie d’Ovidie diffusé par Canal + met en évidence l’actuelle brutalité d’une industrie cinématographique à la limite de l’irresponsable et du criminel, le livre remarquablement rédigé et illustré de Lemonier propose la lecture d’une période où affranchir la sexualité des carcans moraux et comportementaux qui la corsetaient permit à bien des égards de délivrer et d’épanouir les individus pour les recentrer en tant que sujets agissants au coeur de la société. Que reste-t-il de tout cela ? Lire cet ouvrage permet de mesurer le fossé, mais aussi de réinvestir dans la justesse d’une mobilisation nécessaire qui inclut aussi bien les droits des femmes, que celui des communautés et de l’homme en général.

Et plus si affinités

http://www.lamusardine.com/P30901-liberte-egalite-sexualite-lemonier-marc.html

Enregistrer

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.