L’Extase totale : beware the junkie nazi !!!

« Le IIIeme Reich, les allemands et la drogue » : d’entrée de jeu, Norman Ohler adopte un sous-titre sans fard pour éclairer la démarche de L’Extase totale. Une étude aussi remarquable qu’effrayante qui aborde la question du nazisme et des conquêtes hitlériennes sous l’angle de … la toxicomanie ! Et ses investigations ont le mérite d’apporter une explication à peu près rationnelle à cette dérive totalitaire sans précédent.

Car les livres d’Histoire ne nous disent pas tout et c’est bien dommage : rien par exemple sur le fait que Berlin dans l’Entre Deux Guerres, c’est le palais de la seringue et du sniff ! Laminés par la défaite, la crise économique, les allemands s’oublient dans toutes les cames possibles et imaginables. Impossible ? Le pays est l’un des gros producteurs en la matière. Et la capitale germanique devient LA plaque tournante du tourisme narcotique et sexuel, dans cette ambiance de débauche désespérée propre à la République de Weimar.

Hitler déboule en trombe en 1933 pour stopper cette débandade psychotrope : les toxs sont repérés, arrêtés, forcés à décrocher … ou massacrés au même titre que les handicapés, pas de drogués chez les surhommes, que diable ! Sauf que les surhommes sont doucement en train de tomber dans une addiction d’état encore pire, la pervitine, dérivé de la meth vendu très officiellement et avec la bénédiction du corps médical, pour booster la productivité d’une société en pleine reconstruction. On gobe cette saloperie pour un rien, on en vend même en dragées pralinées, sans vraiment s’inquiéter des conséquences.

Cela sert à tout, calmer la douleur, accentuer la concentration, neutraliser la frigidité … et transformer les soldats du Reich en machines à tuer, lâchées sur les route de la conquête européenne. Et nous suivons, médusés, Guderian et ses troupes motorisées, chargés d’amphets jusqu’à la gueule, menant un train d’enfer des jours durant, jouant à saute mouton avec les Ardennes, écrasant proprement les troupes françaises sous les chenilles de leurs chars, galopant sans aucun contrôle, aucun sommeil, jusqu’à Dunkerque, où le Führer enfin arrive à les arrêter, manquerait plus que son général lui vole la vedette !

Un Führer lui-même défoncé du matin au soir, polytoxicomane drivé par le docteur Morell, son médecin et dealer attitré, qui lui injecte des mélanges on ne peut plus mystérieux, histoire de le soulager de ses multiples bobos de grand stressé, le poussant doucement mais sûrement dans l’abîme de la dépendance. Et son entourage avec, puisqu’il est de bon ton de copier les habitudes du « patron ». Or au fur et à mesure qu’il s’enlise, le « patron » coupe avec la réalité, accumule les bévues tandis que son égo de drogué n’en finit plus de grossir, que sa violence s’exacerbe.

Chronique d’une mort annoncée, dont les prémices prennent la tournure d’une crise de manque monumentale due aux ruptures d’approvisionnement, les usines pharmaceutiques ayant été éradiquées par les bombardements alliés. Documentée, argumentée, l’enquête de Ohler est haletante, rédigée avec un style ironique, presque rock, à la manière d’un Nick Kent devenu historien. Son regard révise brutalement la perception d’un nazisme tout-puissant, ramenant cette clique de nervis au rang de narcos minables, mais néanmoins redoutables, mettant au pas toute une population à coups de pilules.

Coup de poing, énergique pour ne pas dire frénétique mais néanmoins remarquablement construit et complet, ce bouquin démolit les idées reçues, apporte enfin une analyse crédible à la folie soudaine de ce peuple, sans pour autant l’excuser ni la réduire. Mine de renseignements, L’Extase totale prouve qu’on peut mener une recherche historique et la retranscrire dans un style ultra accrocheur, qui captive l’attention, et rend le lecteur aussi addict que les figures analysées dans ces pages. Par ailleurs c’est une nouvelle piste d’investigation qui s’ouvre ici, et qui devrait à l’avenir repenser la perception du totalitarisme et de ce conflit odieux.

Et plus si affinités

http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-L_extase_totale-9782707190727.html

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.