Les Rivières Pourpres 2 : Niemans toujours plus loin dans les ténèbres

Et il faut croire que ça plaît puisque la saison 2 de la série scénarisée par Jean-Christophe Grangé emboîte le pas de la première mouture avec une surenchère dans le mystique, le dingo et le macabre. Les amateurs d’intrigues barrées vont donc adorer Les Rivières pourpres 2eme du nom, ceux qui flippent en pensant sorcellerie et fontaine de jouvence s’abstiendront.

Car pour cette nouvelle saison construite en quatre chapitres de deux épisodes chacun (soit huit épisodes, le compte est bon), Niemans et sa fougueuse et ingérable collaboratrice vont avoir du pain sur la planche, tandis que meurtres en apparence rituels et disparitions inexpliquées se multiplient dans leur proximité. Normal, me direz-vous, quand on dirige l’Office Central contre les crimes de sang qui, une fois de plus, mérite son patronyme.

Au menu de ces quatre aventures donc, des assassinats doublés de vols de reliques, une plongée dans la Jungle calaisienne avec à la clé des exécutions vaudou, le fils de Camille qui tente de truander une famille de la haute bourgeoisie lyonnaise qui n’est guère plus honnête que lui, un institut de soins esthétiques dont les patientes se font saigner comme des sorcières. Pas de repos pour les braves, donc, et quelques frayeurs à la clé.

Ainsi qu’une ambiance particulièrement étouffante, et l’impression que la nature humaine ne vaut pas tripette. Le tandem Olivier Marchal/Erika Sainte fonctionne toujours à merveille, entre coups de gueule et tendre complicité, le rythme est soutenu, les effets sans chichi mais percutants. Bref ça se laisse voir et ça fait du bien.

Et plus si affinités

https://www.france.tv/france-2/les-rivieres-pourpres/les-rivieres-pourpres-saison-2/