Les Mille et une Nuits – Volume 1 : L’inquiet

Les mille et une nuits – Bande annonce from Shellac Sud on Vimeo.

Faire monter l’attente autour d’un film est une chose. Retrouver le spectateur ravi à la sortie de la projection est moins évident. Derrière cette formule facile, se cache peut-être l’un des enjeux de ces Mille et une Nuits : trouver son public. L’emmener au cinéma pour de vrai, sur la foi d’une rumeur emballée, pour découvrir un phénomène de foire. Un film-monstre de 6h21,  volontairement transformé par ses créateurs en trilogie estivale. Ce premier volume, met en confiance, mais par des voies risquées ou inattendues. On retrouve cet esprit joueur, presque interactif, présent depuis longtemps dans les films de Miguel Gomes. Des plus désenchantés (La gueule que tu mérites) aux plus arty (Tabou). Textes d’avertissements sur l’adaptation des contes, de présentations, inscriptions diverses et présence du réalisateur et de son équipe à l’écran.

les-mille-et-une-nuits-affiche

C’est par une mise en abyme mêlée à un torrent documentaire que nous découvrons le Portugal. Par temps de crise, de manifestations, d’austérité. Il fallait oser ouvrir un film comme cela, tel un chantier en surrégime donnant sur l’océan. Alors que la situation du pays inspire l’inquiétude et la confusion, la mise en scène nous emmène déjà ailleurs, nous évade. Pas nécessairement vers la facilité en forme d’aller-simple pour un émerveillement béat. Mais sur des choix de récits, de gens, d’animaux. Ainsi vont Les Mille et une Nuits, et les registres vont se succéder, parfois cohabiter dans une même histoire, avec des chapitres qui toucheront probablement moins que d’autres…mais l’embarquement cinématographique a déjà bien eu lieu.

4637485_3_466e_une-scene-du-film-portugais-de-miguel-gomes_de0df0871048feb422419a6fadb53f3c

« L’inquiet » est assez mal élevé, satirique, punk jusque dans ses choix musicaux, comme une suite de dessins humoristiques sur l’actualité locale et internationale. Mais, ce constat étant fait, il ne faut peut-être pas trop délimiter ces volumes, et se contenter d’apprécier ces moments de cinéma comme ils viennent. Ainsi, lorsqu’une querelle de village éclate autour d’un coq, le film se rapproche de Ce cher mois d’août, et montre l’indiscutable talent de conteur du réalisateur. Ses greffes miraculeuses vers d’autres récits parallèles. Quelques échanges de SMS entre deux jeunes gens de la même localité et le film ajoute une autre respiration, un début de micro-romance au cœur des conflits des anciens. Fabuliste, romancier picaresque, essayiste… Autant de compétences littéraires qui feraient presque oublier Miguel Gomes comme cinéaste.

777479-les-mille-et-une-nuits-de-miguel-gomes

Une seule séquence suffira à nous rassurer, toujours dans le même chapitre de ce premier volume : les habitants du village, autour de l’animal en cage et en procès, sur une petite place à la lumière variable. Scène documentaire immuable, ancestrale et, ou surtout, mythologique, captée par Gomes et Sayombhu Mukdeeprom, chef-opérateur de Weerasethakul jusqu’à ce film. Loin de tout folklore, il y a aussi dans ‘L’inquiet’ une redistribution des rôles que l’on retrouvera tout au long des Mille et une Nuits. Acteurs confirmés ou anonymes, tous participent à ce pied-de-nez au casting parfait, à la figure trop évidente du contre-emploi. Tous, mobilisés pour témoigner d’une nouvelle forme de récit choral, poétique.

vol3_o_encantado-tt-width-604-height-300-bgcolor-000000

Pour ne pas décrire scolairement d’autres chapitres, ajoutons que l’adhésion vers les Mille et une Nuits se concrétise dans un sentiment d’extrême liberté mais dans une relation exigeante entre le réalisateur, ses histoires, son pays et les spectateurs de son film. Rendez-vous pour le 2ème volume, « Le désolé », le 29 juillet, pour évoquer au moins Shéhérazade, évidente oubliée de ces premières impressions.

les-mille-et-une-nuits-de-miguel-gomes-a-la-quinzaine-des-realisateurs,M215183

Et plus si affinités

http://www.shellac-altern.org/films/162

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.