Le Terminal : Lyon à l’heure de la Sci-Fi

Investir un lieu voué à la démolition, pour un temps donné tout transformer à sa fantaisie, avec comme seule perspective l’éphémère, le souvenir … et une grande partie de plaisir. C’est désormais un exercice de style prisé des milieux artistiques que ce genre de métamorphose : la Tour 13, Black Supermarket … les exemples ne manquent pas. Lyon à son tour vient d’inaugurer Le Terminal, propulsé par le collectif Blast.

Soit trois créatifs particulièrement détonants qui associent leur fantaisie pour façonner un univers complètement décalé. Romain Lardanchet est sculpteur et dessinateur, Julien Menzel opère comme visual effect designer sous le pseudo de MRZL, Kalouf est street artiste adepte des fresques. Le trio a pris possession de 475 m² d’usine pour y exprimer son imagination, avec un net penchant pour la science-fiction, les univers cosmiques, l’intelligence extra-terrestre.

Robots titanesques, créatures originaires d’autres constellations, architectures interstellaires, nous voici dans ce qui ressemble à une salle de transit dans une base spatiale où les voyageurs du futur attendent leur navette pour un quelconque système planétaire éloigné de plusieurs univers. Les jeux de lumière animent cette scénographie magistrale inspirée des classiques du genre, entre Alien, Le Cinquième Elément et Star Wars. Atmosphère d’escape game pour ce cabinet de curiosités aux allures de soucoupe volante bariolée de couleurs et de motifs éblouissants, le tout inscrit dans une démarche narrative amorcée via le site et le blog qu’il abrite.

L’expérience ravira enfants et parents, geeks et passionnés de pop art, tout en redéfinissant les codes propre au phénomène d’exposition, en lui insufflant un dynamisme, une identité, une atmosphère propre qui anime chaque œuvre présentée en la plaçant dans un ensemble en synergie, propice au rêve, à l’imaginaire. Ce voyage interdimentionnel a tout pour séduire, pour conquérir, pour captiver, réconcilier ceux que le terme « art » fait frémir avec la puissance de création.

Et plus si affinités

https://le-terminal.art/

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.