Le quatrième mur – Sorj Chalandon : Antigone au pays des cèdres

Ouvrir le Goncourt des lycéens 2013, c est voyager au pays des cèdres. Lire Chalandon, c est ressentir l’utopie au moins un instant que les mots et les idées peuvent changer les choses. Découvrir Le quatrième mur aux éditions Grasset, c est être plongé dans la puissance dramatique de la guerre civile libanaise.

Le Quatrième mur est une notion inventée par le célèbre homme de théâtre André Antoine : c est un écran imaginaire séparant l acteur du parterre. Ici Georges a fait une utopique promesse : monter Antigone de Anouilh à Beyrouth en rassemblant les différentes communautés. « Antigone c est la petite maigre assise la bas et qui ne dit rien ». Elle sera palestinienne, Hémon sera druze, Créon maronite et les soldats chiites. Réunir autour d un projet commun des ennemis, grâce à la puissance du texte, accorder à Beyrouth deux heures de trêve, voilà le projet fou du metteur en scène amateur.

L œuvre littéraire Antigone se fait personnage du roman. Elle devient une allégorie de la fraternité et du courage, elle vit au quotidien par les différents acteurs. Elle se fait porte parole du refus de violence. Historiquement Antigone fut interprétée pour la première fois le 4 février 1944 au Théâtre de l Atelier sous l occupation allemande. Elle est donc au commencement déjà une œuvre de révolte contre la tyrannie. De la Seconde Guerre Mondiale à la guerre civile libanaise, la pièce se fait témoin d une tragédie du quotidien.

Ici pas de fin heureuse, le réalisme du roman nous renvoie à la difficulté de résolution de ces conflits du Moyen Orient. « Elle aurait bien aimé vivre. Mais il n’y a rien à faire. Elle s’appelle Antigone et il va falloir qu’elle joue son rôle jusqu’au bout ». Ce roman est une œuvre magnifique, d une incroyable puissance dramatique. Découvrir le pays des cèdres et son riche patrimoine est son premier objectif. Le deuxième qui n’est pas moindre nous permet de comprendre et mieux connaître la guerre civile libanaise qui a duré 15 ans et fait plus de 130 000 victimes civiles.

Le Quatrième mur donne envie de voyage en étant idéaliste. Une belle ode à la fraternité.

Et plus si affinités

http://www.grasset.fr/Grasset/CtlPrincipal?controlerCode=CtlCatalogue&requestCode=afficherArticle&codeArticle=9782246808718

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.