Le Président des ultra-riches : les Pinçon-Charlot à l’assaut de la Macronie

Ce qui nous vaut une « chronique du mépris de classe dans la politique d’Emmanuel Macron » aussi inquiétante que nécessaire, dixit le sous-titre de ce petit ouvrage bien troussé, rédigé avec énergie et rigueur par les deux sociologues. Une chronique composée datas au poing afin de mettre en lumière les affinités entretenues par notre président et son entourage avec la haute bourgeoisie et les élites dirigeantes.

Vous en doutiez ? Nos deux trouble fête, spécialistes de la haute société, de ses appétits financiers et de ses velléités de pouvoir, vont se charger de vous remettre les pieds sur terre, se faisant par ailleurs une joie de décortiquer chaque facette d’une présidence vouée à privilégier toujours plus les privilégiés au détriment du reste de la population, qui ne devra son salut qu’à l’éventuelle et très hypothétique bienveillance des premiers de cordées.

On frémit à chaque page, car les Pinçon Charlot n’y vont pas de main morte quand il s’agit d’autopsier une prise de pouvoir orchestrée ni plus ni moins comme un rapt : citations d’articles, sources précises, chiffres pointus, statistiques sérieuses … décidément ils savent manier l’exemple pour blinder leur enquête et on en ressort KO, avec le sentiment particulièrement déplaisant du rat coincé dans un labyrinthe sans issue, du mouton en marche vers l’abattoir.

En 11 chapitres rédigés d’une écriture claire et compréhensible, nous nous prenons en pleine face les épouvantails d’une caste prête à tout pour saisir le pouvoir et le conserver jalousement : l’écologie, le théorie du ruissellement, la fraude fiscale, la liberté de la presse, le Touquet … les preuves pleuvent et au terme de cette enquête, la cartographie de la Macronie n’en est que plus visible … mais pas forcément plus tolérable, loin s’en faut.

On leur reprochera leur militantisme de gauche ? Ils ne s’en cachent pas, annoncent même la couleur en introduction, et s’offrent de ci delà quelques piques ironiques, bon enfant, dans l’air du temps. Étonnamment, les Pinçon-Charlot alors qu’ils terminent cet ouvrage percutent la colère des gilets jaunes ; par ailleurs leurs conclusions recoupent les actualités : la reculade sur les mesures écologiques, les rencontres secrètes pour activer l’annulation de l’ISF, l’affaire Benalla qui n’en finit plus de dévoiler ses ramifications …

Leur travail est donc avant tout à parcourir comme une somme des péripéties macroniennes vécues depuis le début du quinquennat, une synthèse bien sentie et juste qui met les choses à plat et dépassent la novlangue, la communication et l’image pour revenir à la base des faits.

Et plus si affinités

https://www.editions-zones.fr/livres/le-president-des-ultra-riches/

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.