Le Commissaire est bon enfant : « mais que fait la police ???? »

36 minutes pour décrire une société … et la pourfendre. C’est le timing choisi par Courteline avec la saynète Le Commissaire est bon enfant. Un commissaire un brin feignasse qui refuse de prendre les plaintes des uns, fait coffrer les autres … tout ça pour lire tranquillou bilou son journal. Sauf qu’un grain de sable va venir foutre sa matinée en l’air et lui coller la frousse de sa vie par la même occasion.

Une mise en scène survoltée

La pièce date de 1899, la mise en scène diffusée par l’INA via la plateforme Madelen a été programmée en septembre 1968 (juste après le beau mois de Mai, il n’y a pas de hasard). Une mise en scène survoltée, signée Jean-Paul Roussillon pour la Comédie-Française, avec sur scène rien de moins que Michel Aumont, Françoise Seigner, Michel Etcheverry, Jacques Maury, Jean-Paul Moulinot, Simon Eine, Alain Pralon, Jean-Louis Jemma, tous en costumes d’époque et en pleine forme pour dérouler cette histoire à dormir debout qui ne déplairait pas à un Ionesco.

A lire également :  Les Boulingrin – Courteline : vaudeville sanglant et prélude à l’absurde

Courteline d’actualité

Et devrait ravir ceux qui aiment la synthèse. Car Courteline emballe donc son propos en une demi-heure chrono, qu’on se le dise ! Rapide, incisif, mordant … la rousse n’en sort guère grandie, vous pensez bien, et les accents au vitriol de ce sketch truffé de gags et mené tambour battant trouvent un écho assez tonitruant dans notre actualité surfliquée : car avant de se faire lui même agressé, notre charmant commissaire au verbe bien haut aura éconduit une dame en détresse face à la violence conjugale, mis au cachot un pauvre innocent, maltraité ses collaborateurs qu’il considère visiblement comme des nuisibles.

A lire également :  Eugène Labiche en cinq pièces clés : le rire à l’honneur !

Sympa, non ? Et franchement risible, surtout via la plume explosive d’un Courteline adepte de la provo et du décalage sociétal en continu. Allez faites-vous plaisir, profitez ici d’une franche rigolade, d’un cours d’écriture dramaturgique et d’une leçon de théâtre. Bon visionnage !!!!

Et plus si affinités

https://madelen.ina.fr/recherche?q=courteline