Infiltrator : entre analyse et suspens

infiltrator

1986 – Floride : les autorités se mobilisent pour faire tomber les réseaux mafieux spécialisés dans le trafic de drogue. Des réseaux tellement complexes et opaques qu’on ne peut agir que par la ruse : l’infiltration est de rigueur, elle suppose des agents doubles qui pénètrent les circuits afin d’en observer les rouages de l’intérieur, identifier les différents acteurs de la filière, accumuler les preuves, orchestrer les rafles. Robert Mazur est l’un des meilleurs en la matière, et c’est son histoire que raconte Infiltrator.

Une thriller donc, particulièrement prenant et dans l’esprit d’un Narcos. Du spectaculaire certes, mais c’est surtout la tension constante vécue par ces flics de l’ombre que le réalisateur Brad Furman met en exergue. Au moindre faux pas, on perd la piste, on se fait tuer. Il faut à la fois être un excellent acteur, être raccord au niveau du scénario initial, de son identité, de son existence factice. Et surveiller. Sans relâche. Aveugler constamment sa proie pour l’attirer dans le piège. Cela se joue à la confiance … et la vie intime s’en ressent.

On appréciera la réalisation à la fois nerveuse et pointue de Brad Furman, l’interprétation sobre mais énergique de Bryan Cranston, auquel John Leguizamo, Benjamin Bratt et Diane Kruger donnent la réplique. Un casting trié sur le volet pour explorer ces nuances psychologiques, ce stress permanent, la fascination exercée par le comportement des voyous, entre luxe effréné et ultra violence. Une véritable drogue que cet exercice d’équilibriste constant, ce théâtre où l’on prétend être ce que l’on n’est pas.

Le film vaut donc à la fois pour cette analyse pertinente et le suspens qui en découle. Les scènes d’action, prenantes, effrayantes parfois, ajoutent encore à cette lourdeur, cette urgence permanente où la moindre erreur serait fatale. Le rythme n’offre aucun temps mort, les rares instants de retrouvailles familiales sont sous tendus par l’attente, le qui vive. On appréciera ce récit intelligent qui privilégie la construction au sensationnel gratuit.

Et plus si affinités

http://www.theinfiltrator.com/

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.